Taxe sur le carbone: Scott Moe se félicite de la contestation du Manitoba

REGINA — Le premier ministre de la Saskatchewan se félicite de voir que le Manitoba a décidé de contester à son tour la décision du gouvernement fédéral d’imposer une taxe sur les émissions de gaz à effet de serre.

S’adressant à un millier de personnes rassemblées jeudi à Regina, Scott Moe a déclaré que la Saskatchewan avait ouvert la voie à la querelle juridique.

Le Manitoba a annoncé mercredi qu’il contestera, à l’instar de la Saskatchewan et de l’Ontario, la taxe devant les tribunaux.

La taxe fédérale sur les émissions est entrée en vigueur lundi dans ces trois provinces et au Nouveau-Brunswick.

Au cours du rassemblement, M. Moe a reconnu que l’activité humaine avait contribué aux changements climatiques, mais selon lui, la taxe sur le carbone n’est pas une solution pour régler ce problème.

Le Nouveau Parti démocratique provincial a déploré la participation du premier ministre à ce rassemblement parce que l’un des organisateurs a déjà déclaré que les changements climatiques ne représentaient pas une menace pour la planète.

Certains sont venus au rassemblement dans un convoi de camions provenant des secteurs ruraux de la province.

La foule a crié son approbation lorsque des politiciens conservateurs, comme le député fédéral Robert Kitchen, ont dit avoir hâte aux prochaines élections fédérales afin de renverser les libéraux de Justin Trudeau.