TC Energy redémarre le pipeline Keystone après la réparation d’une fuite de pétrole

CALGARY — TC Energy annonce avoir redémarré l’extension sud de son pipeline Keystone après avoir réparé une fuite de pétrole le 7 décembre qui a conduit au pire déversement de pétrole de l’histoire du pipeline. 

L’entreprise basée à Calgary mentionne qu’elle exploitera l’oléoduc conformément aux plans approuvés par les régulateurs américains, y compris des mesures de sécurité supplémentaires telles qu’une pression de fonctionnement réduite.

TC Energy a remis en marche la majeure partie du réseau de pipelines Keystone de 4324 kilomètres — qui aide à acheminer le pétrole brut canadien et américain vers les marchés d’Amérique du Nord — le 14 décembre. Tandis que l’extension Cushing de 154 km, allant du sud de Steele City, au Nebraska, à Cushing, en Oklahoma, était restée fermée après la fuite.

La cause du déversement estimé à 14 000 barils fait toujours l’objet d’une enquête. Par sa quantité, cette fuite de pétrole a éclipsé un déversement de 6600 barils en 2017 dans le Dakota du Nord et un autre de 4500 barils survenu en 2019 dans le Dakota du Sud. 

La compagnie assure s’être engagée à assainir le site du déversement dans le comté de Washington, au Kansas, qui comprend un ruisseau et des terres agricoles.

Un rapport publié l’année dernière par le Government Accountability Office des États-Unis, une agence de surveillance du Congrès, indique que l’historique des accidents de Keystone est similaire à celui d’autres oléoducs depuis 2010, mais que la gravité des déversements s’est aggravée ces dernières années.

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:TRP)

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.