Témoignage d’ambulanciers dépêchés à Portapique le soir de la tuerie

HALIFAX — L’enquête sur la tuerie en Nouvelle-Écosse a entendu lundi des témoignages dramatiques des premiers ambulanciers dépêchés sur les lieux à Portapique le soir du 18 avril 2020.

L’ambulancière Melanie Lowe a déclaré à la commission d’enquête publique que la partie la plus difficile de son travail ce soir-là avait été d’écouter quatre enfants dont les parents avaient été assassinés un peu plus tôt.

Mme Lowe a eu du mal à garder son sang-froid pendant qu’elle racontait comment les enfants, à l’arrière de son ambulance, faisaient le récit en détail de leurs expériences terrifiantes. La technicienne ambulancière a déclaré qu’elle avait toujours du mal à faire face à ce qu’elle avait entendu ce soir-là.

Deux autres ambulanciers et un répartiteur ont témoigné qu’ils avaient reçu très peu de soutien des services de santé d’urgence après le drame qui s’est échelonné sur 13 heures et a coûté la vie à 22 personnes.

Les quatre ambulanciers se sont plaints de n’avoir reçu que très peu d’informations au fur et à mesure que la tragédie se déroulait, ce qui les faisait se sentir en danger.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.