Tempête hivernale: 1250 accidents au Québec, dont plusieurs carambolages

MONTRÉAL — Plus de 1250 accidents, dont des sorties de routes et plusieurs carambolages, ont été répertoriés dans la seule journée de vendredi selon ce qu’a indiqué la ministre de la Sécurité publique suppléante, Andrée Laforest, dans un point de presse à 22 h 00 vendredi à Québec.  

«On a eu 1250 incidents, dont plusieurs carambolages et un sérieux à Saint-Hyacinthe qui a impliqué 70 véhicules», a indiqué Mme Laforest en marge d’une séance extraordinaire de l’Assemblée nationale.

«Il y a une voiture de la Sûreté du Québec qui a été impliquée dans le carambolage. Heureusement, il n’y a aucun décès jusqu’à présent et tous les passagers qui ont été impliqués dans  le carambolage ont été transportés par autobus scolaire vers un centre communautaire, le centre François-Parent à Saint-Hyacinthe.»

L’importante tempête de neige qui a balayé dès jeudi soir tout le Québec, de l’Outaouais jusqu’à la Gaspésie, a provoqué des centaines de collisions sur les routes et a laissé jusqu’à 40 centimètres de neige au sol.

À Saint-Hyacinthe, en Montérégie, le carambolage impliquant 70 véhicules avait forcé la fermeture complète de l’autoroute 20 en direction ouest. Trois personnes ont été blessées. Leur vie n’est pas en danger.

Plusieurs routes et autoroutes étaient encore partiellement couvertes de neige ou glacées au réveil samedi matin.

Il y a eu deux autres «sites importants de collisions multiples» dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches, a résumé la veille la sergente Ann Mathieu, une porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), en entrevue avec La Presse canadienne.

Le premier, sur l’autoroute 40, en matinée, a impliqué une vingtaine de véhicules et n’a fait aucun blessé grave. L’accident s’est produit dans le secteur de Donnacona et de Saint-Augustin. L’autre s’est produit sur l’autoroute 73 en direction nord dans l’agglomération de Lévis. Une personne a été blessée gravement, mais sa vie n’est pas en danger.

Trois mises en portefeuille, impliquant entre autres sept camions semi-remorque, se sont produites, peu avant midi, sur l’autoroute 20 en direction est à Rivière-Beaudette, soit tout juste après la frontière ontarienne.

D’autres collisions multiples, sorties de route et collisions matérielles de moindre envergure se sont produites un peu partout ailleurs au Québec, mais elles n’ont fait aucun décès.

Les policiers ont rappelé toute la journée à la population de planifier leurs déplacements, d’évaluer la pertinence de les reporter, de déneiger leurs véhicules pour être visibles et d’adapter leur conduite aux conditions routières.

Tard vendredi soir, le député Ian Lafrenière, adjoint parlementaire de la ministre de la Sécurité publique, a lancé un appel aux automobilistes qui s’étaient aventurés sur les routes. 

«Je rappelle que si des gens devaient s’enliser ou sont pris dans la neige, la dernière chose à faire c’est de s’endormir dans son véhicule. Il y a un danger d’intoxication au monoxyde de carbone. Alors, prière de contacter le service d’urgence», a-t-il indiqué au côté de la ministre Andrée Laforest.

Neige abondante

C’était «la plus grosse tempête de la saison sur le sud du Québec», a tranché Michelle Fleury, une météorologue chez Environnement Canada.

En milieu de soirée, l’agence météorologique a rapporté que de 30 à 40 cm étaient tombés sur Montréal et la Montérégie depuis le début de la tempête, de 25 à 30 cm sur les Laurentides, de 20 à 25 cm à Québec, de 25 à 35 cm en Estrie et en Beauce, de 20 à 25 cm dans le Bas-du-Fleuve et 35 cm dans le Témiscouata.

La plupart des commissions scolaires des régions touchées avaient fermé les écoles pour la journée.

Fait plutôt rare, la compagnie d’autocars Orléans Express avait annulé vendredi tous ses départs. De nombreux vols ont aussi été annulés ou retardés aux aéroports de Montréal, Québec, Ottawa et Toronto.

Le train, un mode de transport habituellement fiable en cas de tempête, a lui aussi été perturbé, mais uniquement sur la liaison Montréal-Toronto, et ce, non pas en raison de la neige, mais bien d’une manifestation près de Belleville, en Ontario.

Les plus populaires