Temps sec et chaud: la SOPFEU appelle à la vigilance

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) invite la population de certaines régions du Québec à être vigilante en raison de danger d’incendie.

Les risques d’incendies de forêt dans les secteurs de la rivière du petit Mécanita et de la rivière Romaine sur la Côte-Nord ainsi que dans la région de Fermont dans l’ouest de la province sont qualifiés «d’extrêmes» en raison du temps sec et chaud.

Les risques sont élevés dans d’autres régions du Québec, dont la Montérégie.

Une carte qui montre tous les territoires visés est disponible sur le site internet de la SOPFEU.

«Lorsque la SOPFEU lance un appel à la prudence, cela signifie que les indices météo prévus amènent des conditions qui seront non seulement propices à l’éclosion d’incendies, mais qui favoriseront également les feux de grande intensité», peut-on lire dans un communiqué publié par l’organisme de protection.

La SOPFEU rappelle «qu’il n’est pas recommandé de faire des feux à ciel ouvert (feux de camp, brûlages de rebuts, etc.) lorsque le danger d’incendie varie d’élevé à extrême ou lorsque les vents soufflent à plus de 20 km/h».

Mercredi après-midi, il n’y avait aucun incendie de forêt en activité dans la province et depuis le début de la saison, on en dénombre 258.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.