Terre-Neuve-et-Labrador craint un raz-de-marée de COVID-19 en provenance du continent

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — La médecin hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador a lancé un cri d’alarme, jeudi, comparant la flambée de cas de COVID-19 dans le reste du pays à un raz-de-marée qui se dirige tout droit vers l’île.

Janice Fitzgerald admet qu’il n’y a aucune preuve de transmission communautaire dans la province, mais elle croit que tout cela pourrait changer rapidement si les Terre-Neuviens continuent de faire preuve de laxisme à l’égard des mesures de santé publique.

«Il y a un tsunami au large de nos côtes et je vous le dis, il n’attend que le moment propice pour s’abattre sur nous», a-t-elle déclaré jeudi lors d’une conférence de presse à Saint-Jean. «Nous ne pouvons pas le tenir à distance seulement avec des restrictions de voyage ou des quarantaines: il nous faudra tous faire notre part.»

La docteure Fitzgerald a confirmé que la province avait enregistré un nouveau cas de COVID-19 jeudi, un homme dans la soixantaine qui réside dans l’est de l’île. Ce cas, qui porte le bilan total de la province à 308 depuis le début de la pandémie, était lié à une infection antérieure, mais la docteure Fitzgerald n’a pas donné plus de détails.

La médecin hygiéniste en chef a par ailleurs demandé aux résidents de Grand Bank de ne pas s’alarmer du nouveau cas de COVID-19 confirmé mercredi dans une maison de retraite. Elle a tout de même indiqué que ce cas «devrait être un rappel brutal que la COVID peut surgir n’importe où, n’importe quand».

«Nous avons observé récemment des éclosions et de la transmission communautaire se propager dans la « bulle atlantique » et au Nunavut, des régions qui allaient remarquablement bien, comme nous.»

De nouvelles restrictions à Moncton

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé un resserrement des restrictions pour les résidents de Moncton et des environs afin de ralentir la propagation de la COVID-19.

Les responsables de la santé ont recensé jeudi quatre nouveaux cas dans la province, et ils ont confirmé que le nombre de cas dans le secteur de Moncton avait été multiplié par deux dans la dernière semaine.

La médecin hygiéniste en chef, la docteure Jennifer Russell, a indiqué qu’il y avait trois nouveaux cas dans le secteur de Moncton — deux personnes dans la vingtaine et une de moins de 19 ans — et un autre dans le secteur de Saint-Jean.

La province a désormais recensé 392 cas de COVID-19 et six décès.

Il y a 43 cas actifs, mais aucune de ces personnes ne se trouve à l’hôpital.

Laisser un commentaire