Terre-Neuve-et-Labrador frappée par les difficultés de l’industrie du pétrole

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — La pandémie mondiale de COVID-19 cause des problèmes à l’industrie pétrolière et gazière de Terre-Neuve-et-Labrador, une importante source de revenus pour la province en difficultés financières.

Le premier ministre Dwight Ball a reconnu mercredi que la province connaissait des «temps difficiles», faisant référence aux investissements différés dans certains projets et aux «creux historiques» des prix du pétrole.

Plus tôt dans la journée, Equinor et Husky Energy ont annoncé leur décision de reporter le projet de développement de la baie du Nord en raison de la chute des prix du pétrole et du ralentissement économique, au moment où les pays réagissent au nouveau coronavirus.

Une déclaration d’Equinor Canada indique que la planification du projet se poursuivra avec des échéanciers ajustés.

La ministre des Ressources naturelles, Siobhan Coady, a déclaré que la nouvelle était décevante, mais que le fait que le projet soit reporté plutôt que carrément annulé était un signe positif.

M. Ball a exhorté le gouvernement fédéral à prendre rapidement des mesures concernant le soutien financier aux provinces, mais il estime qu’Ottawa ne devrait pas opter pour une approche universelle.

Les plus populaires