Terre-Neuve-et-Labrador signalait mardi 15 nouveaux cas de COVID-19

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Terre-Neuve-et-Labrador signalait mardi 15 nouveaux cas de COVID-19, tous dans la région sanitaire de l’Est, où une éclosion s’est propagée dans la région métropolitaine de Saint-Jean, la capitale. 

Les autorités de la santé publique affirment que 50 personnes se sont rétablies du virus depuis lundi, laissant 372 cas de COVID-19 actifs signalés dans toute la province. Le taux d’infection active est maintenant de 71 cas pour 100 000 habitants. Cinq personnes étaient hospitalisées lundi à cause de la maladie, dont deux aux soins intensifs.

La santé publique précise que l’éclosion dans la région de la capitale est attribuable au variant découvert pour la première fois au Royaume-Uni. La province est en confinement général depuis le 12 février. Les élections générales prévues le lendemain ont alors été transformées en vote par correspondance.

Le Nouveau-Brunswick, par contre, ne signalait mardi aucun nouveau cas de COVID-19. Selon la santé publique, le nombre de cas actifs est maintenant de 75; deux patients sont hospitalisés avec la maladie, dont un aux soins intensifs. 

Depuis lundi, neuf personnes se sont rétablies, pour un total de 1322 rétablissements jusqu’à maintenant. Lundi, 909 tests de dépistage ont été réalisés, pour un total de 224 932 tests jusqu’à maintenant. Depuis le début de la pandémie, le Nouveau-Brunswick a enregistré un total de 1424 infections et 26 décès liés au coronavirus.

Toutes les régions de la province demeurent en phase orange des mesures de restrictions sanitaires. 

Trois nouveaux cas en N.-É. 

La Nouvelle-Écosse signalait de son côté trois nouvelles infections, mardi, ainsi que trois nouveaux cas d’un variant. Les trois cas du variant identifié pour la première fois au Royaume-Uni concernent deux personnes de la région de Halifax qui avaient voyagé ensemble, et une personne de la zone ouest, qui n’est pas liée aux deux autres. Les responsables de la santé publique précisent que ces trois personnes avaient été testées au début du mois et que leurs cas faisaient l’objet d’une nouvelle enquête. 

Par ailleurs, les trois nouveaux cas de COVID-19 signalés mardi comprennent deux cas dans la région de Halifax: l’un lié à un voyage au Canada atlantique et l’autre à un contact étroit d’un cas de voyage déjà signalé. Le troisième nouveau cas se trouve dans la zone ouest et fait l’objet d’une enquête.

Les responsables ont identifié jusqu’ici un total de six cas du «variant britannique» en Nouvelle-Écosse; la province compte actuellement 20 cas actifs déclarés de COVID-19. Les autorités ont également déclaré que 27 966 doses de vaccin avaient été administrées jusqu’ici et que 11 532 personnes avaient reçu la deuxième dose.

L’Île-du-Prince-Édouard voisine a lancé mardi un projet pilote de dépistage de la COVID-19 pour les voyageurs qui arrivent par avion. La directrice de la santé publique, Heather Morrison, a déclaré que le projet de quatre semaines évaluera la faisabilité de l’utilisation de tests rapides pour ces voyageurs.

Les passagers aériens se feront prélever deux écouvillons lorsqu’ils atterriront sur l’île: un pour un test rapide et un autre qui sera envoyé pour confirmation dans un laboratoire provincial. La docteure Morrison précise que les voyageurs n’auront pas à attendre les résultats, mais le test à l’arrivée ne les dispensera pas de la quarantaine obligatoire de 14 jours.

Aucun nouveau cas de COVID-19 n’a été signalé mardi dans l’Île-du-Prince-Édouard, qui compte actuellement une seule infection active déclarée.

Laisser un commentaire