Terre-Neuve-et-Labrador souhaite poursuivre son déconfinement le 25 juin

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Les autorités de Terre-Neuve-et-Labrador comptent assouplir la semaine prochaine certaines restrictions touchant les rassemblements, les entreprises et les activités de loisir.

On compte deux cas actifs de la COVID-19 dans cette province, sur un total de 261 cas recensés jusqu’ici. Le dernier cas positif rapporté remonte à près de trois semaines, le 28 mai. La docteure Janice Fitzgerald, médecin hygiéniste en chef, a annoncé mercredi que si la tendance actuelle se maintient, la province abordera le prochain «niveau d’alerte» de son plan de déconfinement le 25 juin.

Le «niveau d’alerte 2» permettrait la réouverture, avec restrictions, des gymnases et d’autres espaces de conditionnement physique comme les piscines, de même que des arénas, des bars et des lieux de divertissement comme les salles de cinéma, avec des capacités réduites.

Les lieux de culte pourraient également rouvrir leurs portes, et la docteure Fitzgerald a précisé que les rassemblements pouvant atteindre 50 personnes seront permis si les gens sont capables de maintenir une distanciation physique.

Le «niveau d’alerte 2» représente la dernière phase avant que le plan de déconfinement de la province n’atteigne une «nouvelle normalité». Certaines restrictions demeureraient en place par la suite jusqu’à ce que l’on obtienne une meilleure compréhension du processus de transmission du coronavirus et qu’un traitement devienne disponible.

Un nouveau cas au Nouveau-Brunswick

La province du Nouveau-Brunswick a rapporté de son côté un nouveau cas de COVID-19, mercredi.

Un communiqué de la Santé publique précise que cette personne, dans la vingtaine, a été exposée au virus dans la région de Campbellton, où elle travaille dans le secteur de la santé, mais qu’elle vit dans la région de Fredericton.

On compte 29 cas actifs de coronavirus dans la province, où une éclosion s’est récemment répandue dans la péninsule acadienne, touchant des travailleurs de la santé de même que du personnel et des résidents d’une résidence pour personnes âgées.

Depuis le début de la crise, les autorités provinciales ont confirmé 164 cas de la COVID-19, dont 133 guérisons. Quatre personnes demeurent hospitalisées, dont une aux soins intensifs. Deux personnes sont décédées du virus au Nouveau-Brunswick, toutes deux liées à une éclosion au Manoir de la Vallée, un foyer de soins de longue durée situé à Atholville, près de Campbellton.

Deux travailleurs étrangers temporaires ont aussi été déclarés positifs cette semaine, dans la région de Moncton.