Le Nouveau-Brunswick impose un confinement pour freiner les cas de COVID-19

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Le Nouveau-Brunswick impose un nouveau confinement pour freiner la hausse des cas de COVID-19 et des hospitalisations.

Le premier ministre Blaine Higgs a déclaré jeudi que la province passera au niveau 3 du plan d’hiver du gouvernement, vendredi, à minuit. Le plan demeurera en vigueur jusqu’au 30 janvier, au minimum.

Les nouvelles restrictions incluent la fermeture des centres de conditionnement physique, des lieux de divertissement et des salles à manger des restaurants.

De plus, les résidants ne pourront se rassembler qu’avec leur bulle familiale et les services religieux intérieurs seront interdits.

Les commerces de détail pourront rester ouverts, avec une capacité allant jusqu’à 50 % et une distanciation physique.

Le premier ministre a affirmé que si le confinement mène à une réduction du nombre de cas, les élèves pourraient possiblement retourner dans les classes le 31 janvier.

M. Higgs a dit que 104 personnes sont actuellement hospitalisées pour la maladie dans la province, dont neuf aux soins intensifs.

Les responsables de la santé ont indiqué que quatre personnes sont décédées des suites de la COVID-19: une personne âgée de 90 ans et plus dans la région de Moncton, une personne âgée de 60 à 69 ans dans la région de Fredericton, une personne de 50 à 59 ans et une personne de 80 à 89 ans dans la région d’Edmundston.

Possible retour à l’école le 24 janvier à Terre-Neuve

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador souhaite voir les élèves de la province reprendre les cours en présentiel le 24 janvier.

Les responsables ont déclaré jeudi dans un nouveau communiqué qu’une décision définitive quant à savoir s’il sera sécuritaire de revenir à cette date sera annoncée mercredi prochain.

Les enfants de la maternelle à la 12e année font l’école à distance depuis le 4 janvier, en raison d’un pic de cas de COVID-19 qui a commencé environ une semaine avant Noël.

Le communiqué de presse de jeudi indique que tous les élèves, enseignants et membres du personnel devront passer deux tests rapides de dépistage de la COVID-19 à la maison à environ 72 heures d’intervalle avant la réouverture des écoles.

Si elles rouvrent le 24 janvier, ces tests rapides devront être passés le 21 janvier et le matin du 24 janvier.

Le ministère de l’Éducation affirme que l’utilisation de tests rapides sera un élément clé de la réouverture sécuritaire des écoles et que des trousses de test sont déjà distribuées dans les écoles de la province.

Île-du-Prince-Édouard: pas avant le 24 janvier

De son côté, le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a déclaré jeudi qu’il prolongerait les mesures de santé publique, y compris l’apprentissage à distance pour les écoliers, jusqu’au 24 janvier au moins, car le pic de la vague Omicron est probablement encore à venir.

«Nous pensons qu’il faudra encore deux semaines avant de voir le pire de cette vague», a déclaré la médecin hygiéniste en chef, la Dre Heather Morrison, lors d’une conférence de presse à Charlottetown. Elle a dit qu’il n’est pas clair à quel point cela ira mal, cependant.

«Nous ne pouvons pas prédire la hauteur du pic de cette vague», a déclaré la Dre Morrison.

Le premier ministre Dennis King a dit que le gouvernement voulait éviter d’ouvrir et de fermer des classes à plusieurs reprises et s’assurer que lorsque l’apprentissage reprendra en personne, ce sera pour de bon.

«Nous savons que parce qu’il y a de nombreux cas au sein de notre communauté, lorsque l’école ouvrira, il y aura des cas dans nos écoles et cela entraînera des défis et des perturbations», a noté M. King.

La ministre de l’Éducation, Natalie Jamieson, a déclaré que des préparatifs étaient en cours pour la reprise de l’apprentissage en classe. «Nous avons de nouveaux filtres HEPA en cours d’installation et toutes nos écoles ont reçu leurs envois de masques à trois couches et de boîtes de tests rapides d’antigènes pour les élèves et le personnel», a-t-elle déclaré.

Mme Jamieson a ajouté que les examens du secondaire pour ce trimestre n’auront pas lieu. Les notes seront basées sur les évaluations en classe, y compris celles effectuées lors de l’apprentissage à domicile, a-t-elle ajouté.

La Dre Morrison a signalé 209 nouveaux cas de COVID-19 jeudi et 1964 cas actifs dans la province. Elle a déclaré que huit personnes avaient été hospitalisées pour la maladie, dont une aux soins intensifs.

59 personnes hospitalisées en N.-É.

La Nouvelle-Écosse a indiqué jeudi que cinq personnes supplémentaires avec la COVID-19 ont été hospitalisées et cinq personnes ont reçu leur congé de l’hôpital.

À l’heure actuelle, 59 personnes ayant contracté la COVID-19 sont hospitalisées, dont sept aux soins intensifs. Parmi les 59 personnes hospitalisées, 56 ont été admises durant la vague Omicron.

Parmi les personnes hospitalisées, 30,5 % ne sont pas vaccinées, alors qu’une proportion de moins de 10 % des gens de la Nouvelle-Écosse n’est pas vaccinée, indiquent les autorités.

En outre, 33 % des personnes admissibles ont reçu une dose de rappel.

Mercredi, les laboratoires de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse ont analysé 4436 tests. On signale 542 cas supplémentaires de COVID-19 confirmés en laboratoire.

On estimait jeudi qu’il y avait 6620 cas actifs de COVID-19 dans la province.

La Régie a signalé trois nouvelles éclosions à l’Hôpital général Northside à North Sydney, et dans deux unités distinctes au Centre de santé Colchester East Hants.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.