Terre-Neuve-et-Labrador: une ministre est expulsée du cabinet et sous enquête

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador a confirmé samedi avoir expulsé une membre de son conseil des ministres après que celle-ci eut révélé être la cible d’un mandat allégeant un abus de confiance impliquant des secrets officiels.

«Le mandat, tel que décrit par la ministre, remet en cause des confidences au sein du conseil des ministres», a dit le premier ministre Dwight Ball lors d’une conférence téléphonique.

Il a indiqué que le rôle de Sherry Gambin-Walsh au sein de son conseil à titre de ministre responsable des Services sera maintenant assumé par le ministre des Finances, Tom Osborne.

Le premier ministre libéral n’a pas dévoilé la nature des allégations contre Mme Gambin-Walsh, mais a confirmé que la Gendarmerie royale du Canada menait une enquête en lien à des gestes faits après juin 2018.

Il a ajouté qu’aucune accusation n’avait été faite.

«L’enquête est en cours, mais quand on parle d’un ministre sous enquête pour abus de confiance, vous n’avez pas d’autre choix, a dit M. Ball. En tant que premier ministre et chef de parti, je me dois de retirer ses privilèges d’être ministre pendant l’enquête.»

M. Ball a confirmé que Mme Gambin-Walsh demeurait députée du comté de Placentia-St. Mary’s et qu’elle n’était pas expulsée du caucus libéral.

Il a ajouté avoir été informé du mandat général de la GRC vendredi, quand il a été rejoint par Mme Gambin-Walsh.

Les plus populaires