«Tête dure» des Beaucerons: Christian Dubé devrait être gêné, dit le PLQ

QUÉBEC — La déclaration du ministre de la Santé, Christian Dubé, sur la «tête dure» des Beaucerons ne passe pas.  

Selon l’opposition officielle, M. Dubé ramène des «préjugés inutiles», alors qu’il faut plutôt inciter les gens à se faire vacciner.

Rappelons que jeudi, le ministre est allé en Beauce où la troisième vague frappe de plein fouet. Le ministre a suggéré que la population locale avait peut-être tardé à prendre au sérieux le virus de la COVID-19.

«Préjugés inutiles»

Il a dit qu’il connaissait les Beaucerons et qu’ils étaient «un petit peu tête dure, un petit peu difficiles à convaincre».  

«À sa place je serais gêné de ramener sur la table des préjugés inutiles», a déploré vendredi le député libéral Monsef Derraji, en conférence de presse à l’Assemblée nationale. 

«Est-ce qu’on peut changer ce ton et ne pas être paternaliste? Le gouvernement doit insister sur un message positif, (…) respecter les gens, c’est très important parce qu’on veut leur adhésion. On n’est pas là pour agir en tant que donneurs de leçons.»

Et les Gaspésiens?

La députée péquiste de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, a dit avoir été «étonnée» par les méthodes de persuasion de M. Dubé. 

«Je ne pense pas que, chez nous, on aime se faire traiter de gens ‘buckés’. Je suis étonnée de cette façon-là de faire du ministre de la Santé, mais il connaît les Beaucerons, alors…»

La Beauce affiche un taux de 378 cas actifs pour 100 000 habitants, soit quatre fois plus que la moyenne québécoise, ce qui en fait proportionnellement une des régions les plus affectées au Québec.

La situation se dégrade de jour en jour et la flambée a atteint un point «critique», avait souligné M. Dubé.

Encore vendredi, dans Chaudière-Appalaches qui comprend la Beauce, on rapportait 204 nouveaux cas, par rapport à 191 la veille.

Laisser un commentaire