Theresa Tam affiche un air optimiste un an après le début de la pandémie de COVID-19

OTTAWA — L’administratrice en chef de la santé publique du Canada avait un message d’espoir, dimanche, à l’approche du premier anniversaire de la crise de la COVID-19 dans le monde.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que l’éclosion de COVID-19 était devenue une pandémie le 11 mars 2020. La docteure Theresa Tam a reconnu que les 12 derniers mois avaient été difficiles, marqués par des épreuves et des sacrifices.

«Pourtant, au fil des mois, j’ai été témoin du courage, de la force et de la générosité remarquables dont ont fait preuve les Canadiens. Dans l’ensemble, c’est l’appui incroyable que les Canadiens ont manifesté les uns envers les autres qui m’a le plus impressionnée», a-t-elle soutenu. 

Elle s’est toutefois réjouie que le Canada ait vécu une «bonne semaine» en matière de vaccination, notamment grâce à la récente approbation des vaccins de Johnson & Johnson et d’Oxford-AstraZeneca

«Ces nouveaux vaccins nous offrent des options supplémentaires pour faire vacciner plus de personnes plus tôt tout en atténuant le risque de rupture de l’approvisionnement et de possibles échecs ou reculs des vaccins candidats», a-t-elle indiqué.

La docteure Tam a aussi tenu à rassurer les Canadiens sur l’efficacité variante des différents vaccins. «Il est important de noter qu’il n’est pas possible de comparer directement l’efficacité des différents vaccins les uns aux autres pour le moment, car ils n’ont pas été comparés directement dans le cadre des essais cliniques eux-mêmes», a-t-elle souligné.

Même si les vaccins de Johnson & Johnson et d’Oxford-AstraZeneca ont démontré une efficacité dans les 60 % pour prévenir une infection, «il a été établi que ces deux vaccins offrent une protection importante contre les maladies graves, les hospitalisations et les décès», explique-t-elle.

La commémoration de cette année de pandémie a lieu alors que les provinces élargissent leurs programmes de vaccination et que certaines assouplissent les restrictions visant à limiter la propagation du virus.

Au Québec, cinq régions passeront de la zone rouge à la zone orange à compter de lundi. En Ontario, la même journée, une ordonnance de maintien à domicile dans les régions ontariennes de Toronto, Peel et North Bay sera levée.

Laisser un commentaire