Les Jeux olympiques auront lieu à huis clos, dit le ministre Tamayo Marukawa

TOKYO — Les Jeux olympiques de Tokyo se dérouleront à huis clos, a indiqué le ministre responsable des Jeux olympiques et paralympiques, Tamayo Marukawa, à l’agence de presse japonaise Kyodo jeudi. 

«Bien des gens avaient hâte de pouvoir assister aux JO sur place, mais j’aimerais que tout le monde puisse profiter pleinement des JO à la télé, chez eux», a renchéri la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, après une rencontre avec le Comité international olympique (CIO) et le comité organisateur. 

Cette décision a été annoncée alors que le président du CIO, Thomas Bach, arrivait à Tokyo, et après que le premier ministre japonais Yoshihide Suga a annoncé l’état d’urgence en raison de l’augmentation des infections à coronavirus dans la capitale.

M. Suga a déclaré que l’état d’urgence entrerait en vigueur lundi et durerait jusqu’au 22 août. Cela signifie que les Jeux olympiques, qui s’ouvriront le 23 juillet et se termineront le 8 août, se dérouleront entièrement dans le cadre de mesures d’urgence. Les Jeux paralympiques s’ouvriront quant à eux le 24 août.

«Compte tenu de l’impact de la souche Delta, et afin d’empêcher la résurgence des infections de se propager à travers le pays, nous devons intensifier les mesures de prévention des virus», a dit le premier ministre en annonçant les mesures d’urgence.

M. Bach a largement évité les caméras à l’aéroport Haneda de Tokyo et s’est rendu au siège du Comité international olympique à Tokyo, un hôtel cinq étoiles au centre de la ville. Il devra apparemment s’isoler pendant trois jours.

L’arrivée de M. Bach intervient deux semaines seulement avant l’ouverture des Jeux de Tokyo. Le CIO et les organisateurs locaux tentent de préparer les jeux pendant la pandémie malgré l’opposition du public et de la communauté médicale japonaise.

L’objectif principal de l’état d’urgence est la fermeture de bars, restaurants et salons de karaoké servant de l’alcool. L’interdiction de servir de l’alcool est une étape clé pour atténuer les festivités liées aux Jeux olympiques et empêcher les gens de boire et de faire la fête. Les résidants de Tokyo pourraient se faire ordonner de demeurer à domicile et de regarder les jeux à la télévision, chez eux.

«Empêcher les gens qui profitent des Jeux olympiques de sortir boire un verre est un problème majeur», a déclaré le ministre de la Santé Norihisa Tamura.

L’état d’urgence actuel prendra fin dimanche. Tokyo a signalé 896 nouveaux cas jeudi, contre 673 une semaine plus tôt. Il s’agit du 19e jour consécutif où les cas dépassent la marque établie sept jours auparavant. Mercredi, les nouveaux cas avaient atteint 920, le total le plus élevé depuis celui de 1010 signalé le 13 mai.

Il y a des mois, on a interdit aux spectateurs étrangers d’assister aux Jeux olympiques. Mais il y a à peine deux semaines, les organisateurs et le CIO ont décidé de permettre que les sites soient remplis à 50 % de leur capacité, sans que la foule dépasse 10 000 personnes. L’état d’urgence les obligera à modifier à nouveau leurs plans, une décision qui viendra probablement plus tard jeudi.

Environ 11 000 athlètes olympiques et 4400 athlètes paralympiques devraient entrer au Japon, avec des dizaines de milliers d’officiels, de juges, d’administrateurs, de commanditaires, de diffuseurs et de médias. Le CIO affirme que plus de 80 % des résidants du village olympique seront vaccinés.

À l’échelle nationale, le Japon a enregistré environ 810 000 cas et près de 14 900 décès. Seuls 15 % des Japonais sont pleinement vaccinés, ce qui reste faible comparativement aux États-Unis (47,4 %) et au Royaume-Uni (près de 50 %).

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.