Tirs dans une mosquée d’Oslo: le suspect aurait voulu imiter les suprémacistes

OSLO — Un Norvégien soupçonné d’avoir tué sa demi-soeur puis d’avoir ouvert le feu dans une mosquée d’Oslo a comparu devant le tribunal, lundi, alors qu’il semble de plus en plus évident que le jeune homme cherchait à imiter les attaques des suprémacistes blancs en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis.

Certains experts pensent que Philip Manshaus a été influencé par les théories conspirationnistes de l’extrême droite diffusées en ligne, en particulier par la théorie du «grand remplacement» selon laquelle les Blancs seraient peu à peu remplacés par des immigrants et des musulmans.

L’homme de 21 ans a été arrêté samedi après être entré dans une mosquée de Baerum, en banlieue d’Oslo, où trois hommes préparaient les célébrations de la grande fête musulmane de l’Aïd al-Adha. La police a déclaré qu’il avait brandi plusieurs armes et tiré plusieurs coups de feu.

Une personne a été légèrement blessée avant que des gens à l’intérieur du centre islamique Al-Noor ne parviennent à maîtriser le suspect jusqu’à l’arrivée des policiers.

La police est ensuite entrée dans la maison du suspect, située tout près, et a retrouvé le corps de sa demi-soeur, âgée de 17 ans, qui aurait été adoptée en Chine en bas âge. Philip Manshaus est soupçonné de l’avoir tuée, selon la police, qui n’a pas donné plus de détails.

Le suspect, qui présentait plusieurs ecchymoses et coupures au visage et au cou, a comparu lors d’une audience à huis clos à Oslo, lundi. Il n’a pas reconnu sa culpabilité et a demandé à être libéré, a déclaré son avocate, Unni Fries, à l’Associated Press.

Le tribunal a ordonné qu’il soit détenu pendant au moins quatre semaines, dont deux en isolement, en attendant son procès.

Les médias norvégiens ont rapporté que Philip Manshaus avait été inspiré par la fusillade du mois de mars en Nouvelle-Zélande, où un homme armé a tué 51 personnes dans deux mosquées, et du mois d’août au Texas, où un assaillant qui visait des Hispaniques a tué 22 personnes dans un magasin à grande surface.

La police norvégienne a renforcé les mesures de sécurité liées aux célébrations de l’Aïd, qui se déroulent jusqu’à jeudi.

Les plus populaires