Toronto: éclosion de méningococcie, dont un cas qui s’est avéré mortel

TORONTO — La santé publique de Toronto signale une éclosion dans la ville de méningite à méningocoque qui a jusqu’ici fait un mort.

Les autorités détiennent la confirmation de cas de méningococcie invasive chez trois personnes âgées de 20 à 30 ans qui ont commencé à ressentir des symptômes entre les 15 et 17 juillet. Toutes ces personnes touchées sont nées à l’extérieur du Canada dans des pays qui n’offrent pas d’immunisation des enfants contre la maladie.

La santé publique de Toronto précise qu’elle n’a pas été en mesure d’identifier un lien entre les cas, mais il a récemment été confirmé que les trois personnes étaient atteintes de la même souche rare de méningococcie du sérogroupe C.

La méningococcie fait référence aux maladies causées par des bactéries qui sont souvent graves, qui peuvent être mortelles et qui peuvent provoquer une méningite et des infections de la muqueuse du cerveau, de la moelle épinière et de la circulation sanguine.

Parmi les premiers symptômes figurent la fièvre, des courbatures, des douleurs articulaires, des maux de tête, une raideur de la nuque et une sensibilité à la lumière. Les symptômes peuvent souvent ressembler à des signes de grippe et d’autres infections virales, ce qui rend le diagnostic difficile à établir.

Ces bactéries se propagent en partageant des fluides respiratoires, généralement par des contacts étroits comme des baisers, de la toux, le partage d’ustensiles, de tasses, de cigarettes ou d’instruments de musique.

La santé publique de Toronto recommande à tous les adultes âgés de 20 à 36 ans qui n’ont pas reçu de vaccin contre la méningococcie de communiquer avec leur fournisseur de soins de santé pour en recevoir un dès que possible.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.