Toronto: trois ex-élèves du collège St. Michael’s plaident coupable d’agressions

TORONTO — Trois anciens élèves d’une prestigieuse école secondaire privée de Toronto ont plaidé coupable relativement au scandale d’agressions sexuelles qui a secoué l’établissement.

Les adolescents, qui fréquentaient le collège St. Michael’s, ont plaidé coupable à un chef d’agression sexuelle armée et à un chef d’agression armée. Un des adolescents a également plaidé coupable à une accusation de production de matériel pornographique juvénile.

La police avait ouvert une enquête il y a un an lorsqu’une vidéo sur une agression sexuelle présumée survenue sur le campus de l’école secondaire a été partagée sur les médias sociaux.

Sept élèves ont été par la suite accusés de voies de fait et d’agression sexuelle relativement à trois événements impliquant certains joueurs de l’une des équipes de football de St. Michael’s.

Quatre des élèves accusés avaient été expulsés de l’école à la suite des allégations et trois autres l’avaient quittée de leur plein gré.

Des accusations d’agression sexuelle et de voies de fait contre un quatrième élève ont été retirées au mois d’août. Les dossiers de deux autres élèves accusés sont classés, mais le procureur général a refusé d’en divulguer l’issue, invoquant des dispositions de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents.

Le dernier élève faisant l’objet d’accusations doit comparaître le 17 octobre.

Un comité indépendant mis en place pour examiner la culture à St. Michael’s a conclu que l’intimidation demeurait un problème «systémique» malgré les nombreuses mesures prises par l’école à la suite du scandale. Le comité a toutefois constaté que les «initiations» n’étaient pas un problème.

Les plus populaires