Tous les résidents de la N.-É. pourraient avoir eu une dose d’ici la fin juin

HALIFAX — Le premier ministre Iain Rankin a déclaré que la Nouvelle-Écosse devrait avoir suffisamment de doses de vaccins contre la COVID-19 pour donner à tous les résidents au moins une injection d’ici la fin juin.

M. Rankin a affirmé aux journalistes, jeudi, après sa première réunion du cabinet en tant que premier ministre, que son estimation était basée sur les nouvelles directives du gouvernement fédéral concernant l’augmentation de l’intervalle entre la première dose et la deuxième dose de vaccin.

Il a indiqué qu’il aurait probablement plus de détails sur le plan de la province à l’occasion du point de presse sur la COVID-19 de vendredi.

La province doit recevoir la semaine prochaine 13 000 doses du nouveau vaccin Oxford-AstraZeneca, qui viendront compléter l’approvisionnement en vaccins de la Nouvelle-Écosse de Pfizer-BioNTech et Moderna.

Les responsables de la santé ont également annoncé que les restrictions sur les heures d’ouverture des restaurants et les événements sportifs seront levées à Halifax et dans ses régions avoisinantes vendredi matin.

La Nouvelle-Écosse a signalé jeudi trois nouveaux cas de COVID-19, tous dans la région de Halifax.

Deux concernent des contacts de cas précédemment signalés et le troisième fait l’objet d’une enquête. La province compte 29 cas actifs déclarés de la maladie.

Cinq cas au Nouveau-Brunswick

Les responsables de la santé au Nouveau-Brunswick ont fait état jeudi de cinq nouveaux cas de COVID-19.

Trois de ces cas se trouvent dans la région d’Edmundston, tandis que les régions de Moncton et de Miramichi ont chacune un nouveau cas.

Il y a maintenant 36 cas actifs dans la province et trois patients sont hospitalisés, dont deux aux soins intensifs.

Un cas présomptif récemment signalé d’un variant dans la région de Miramichi a été confirmé par le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg comme étant le variant B.1.1.7 d’abord observé au Royaume-Uni.

Des cliniques de dépistage de masse ont été mises en place dans la région de Miramichi pour déterminer s’il y a eu une nouvelle propagation du virus.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu 1443 cas confirmés au Nouveau-Brunswick et 28 décès liés à la COVID-19.

Ailleurs dans le Canada atlantique

Terre-Neuve-et-Labrador a signalé jeudi cinq nouveaux cas de COVID-19, dont quatre dans la région sanitaire de l’Est qui comprend la capitale, St. John’s

Les responsables de la santé ont indiqué que les quatre cas dans la région de l’Est impliquaient des personnes âgées de 40 à 69 ans; trois concernent des contacts étroits de cas antérieurs tandis que le quatrième est lié aux voyages intérieurs.

Les responsables ont affirmé que le cinquième cas est recensé dans la région sanitaire de l’Ouest, qu’il s’agit d’une personne âgée de 20 à 39 ans et que le cas est lié à un voyage international.

Huit personnes sont hospitalisées avec la maladie, dont deux aux soins intensifs.

Les responsables ont indiqué qu’ils enquêtent toujours sur la source d’une infection impliquant un travailleur de la santé dans un hôpital de la ville rurale de St. Anthony, située dans la péninsule du Nord.

Terre-Neuve-et-Labrador compte 121 infections actives à la COVID-19 déclarées.

L’Île-du-Prince-Édouard a signalé jeudi un nouveau cas de COVID-19.

Les responsables de la santé ont indiqué qu’il s’agit d’un homme dans la soixantaine ayant été en contact direct avec un cas précédemment signalé.

L’Île-du-Prince-Édouard compte 23 cas actifs déclarés de COVID-19.

Laisser un commentaire