Tragédie de l’Ethiopian Airlines du 10 mars: rapport préliminaire dévoilé jeudi

ADDIS ABEBA, Éthiopie — Le rapport préliminaire sur l’écrasement de l’avion Boeing 737 MAX 8 du transporteur Ethiopian Airlines, survenu le 10 mars dernier, signale que l’équipage de l’appareil a accompli toutes les procédures fournies par le constructeur, mais qu’ils n’ont pas été en mesure de reprendre le contrôle de l’avion.

L’appareil s’est écrasé quelques minutes après son décollage en Éthiopie, entraînant dans la mort ses 157 occupants, dont 18 Canadiens.

Le rapport préliminaire a été dévoilé jeudi par la ministre éthiopienne des Transports, Dagmawit Moges, lors d’une conférence de presse. Il a été réalisé à partir de données du cockpit et de la boîte noire de l’avion.

Le 29 octobre dernier, un appareil identique de la compagnie Lion Air, de l’Indonésie, s’était abîmé en mer de Java faisant 189 victimes.

Ces deux tragédies aériennes ont mené à l’immobilisation de toute la flotte des 737 MAX dans le monde.