Trans Mountain dépose ses plans de construction pour les six prochains mois

VANCOUVER — Trans Mountain a déposé auprès de l’Office national de l’énergie son échéancier des six prochains mois pour l’expansion de l’oléoduc qui relie l’Alberta à la Colombie-Britannique.

L’entreprise indique que les travaux qui se sont amorcés à l’automne à son terminal maritime de Burnaby se poursuivront en parallèle avec d’autres travaux dans les Basses-terres continentales de la Colombie-Britannique.

Trans Mountain compte entamer dès ce mois-ci le développement de l’entrée du tunnel du mont Burnaby pour le terminal maritime de Westridge, en plus de déplacer l’infrastructure existante vers celui de Burnaby, pour son agrandissement.

Les travaux sur un tronçon de l’oléoduc qui s’étire sur 290 kilomètres entre Edmonton et le parc national de Jasper débuteront quant à eux en août. Ils comprendront de l’arpentage, du jalonnement et la signalisation de l’emprise.

Trans Mountain compte déboiser la zone tout en adoptant des mesures de protection de l’environnement telles que la relocalisation des plantes rares et la réalisation d’études sur la faune.

En septembre, l’arpentage, le jalonnement et la signalisation de l’emprise seront aussi lancés à North Thompson, sur une étendue de 120 kilomètres entre le parc provincial Mont Robson et Blue River.

Mardi, des militants de Greenpeace ont manifesté sur un pont de Vancouver contre l’expansion de l’oléoduc, dont le gouvernement fédéral s’est porté acquéreur pour 4,5 milliards $.

Les plus populaires