Trans Mountain: l’Alberta accepte la branche d’olivier tendue par sa voisine

VICTORIA — Le gouvernement albertain a accepté jeudi la branche d’olivier tendue par la Colombie-Britannique et a suspendu le moratoire sur la vente de vin de sa province voisine sur son territoire.

Les deux provinces étaient à couteaux tirés en raison du projet d’oléoduc de Trans Mountain.

La première ministre de l’Alberta Rachel Notley a pris cette décision après que son homologue de la Colombie-Britannique eut annoncé que son gouvernement demandera aux tribunaux s’il a le droit de protéger l’environnement en interdisant le passage de bitume dilué dans sa province.

Selon Mme Notley, la Colombie-Britannique s’est enfin soumise aux lois.

De son côté. M. Horgan a déclaré que son gouvernement souhaite obtenir un avis constitutionnel sur cette cause. Entre-temps, Victoria ne mettra pas en vigueur les restrictions sur le transport de bitume dilué dans sa province.

Pour le premier ministre, son gouvernement a le droit de prendre les mesures appropriées pour protéger les intérêts de la province. Il espère en obtenir la confirmation d’un tribunal.

M. Horgan a ajouté que le gouvernement fédéral avait refusé son invitation à se joindre à la requête judiciaire.