TransCanada annoncerait une entente avec une firme internationale mercredi

MONTRÉAL – La société albertaine TransCanada qui planifie la construction de l’oléoduc Énergie Est a annoncé avoir conclu «une importante entente» avec une firme internationale qui serait bénéfique pour l’économie du Québec.

Le président et des dirigeants de TransCanada Corp. (TSX:TRP) ainsi que la présidente de ABB Canada seront à Montréal mercredi pour signer l’entente.

ABB Canada est une division du Groupe ABB, une importante entreprise dans le secteur des technologies de l’énergie et de l’automation, basée à Zurich, en Suisse. Ses clients sont impliqués, notamment, dans les services publics, les transports et les infrastructures.

Les activités canadiennes de ABB se déroulent à l’extérieur de la région de Montréal.

Parmi les invités qui doivent être présents à la rencontre, selon le communiqué transmis par TransCanada, il y aura le président-directeur général du Conseil du patronat du Québec, Yves-Thomas Dorval, la présidente de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Françoise Bertrand, ainsi que le président de Manufacturiers et Exportateurs du Québec, Éric Tétrault.

Le projet d’oléoduc Énergie Est d’une valeur de 15,7 milliards $ prévoit une production quotidienne d’un million de barils de brut de l’Ouest canadien vers Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Le pipeline servirait à la fois les raffineries nationales et des clients internationaux.

Énergie Est s’est heurté à une forte opposition au Québec, entre autres, celle des maires de la Communauté métropolitaine de Montréal qui ont dénoncé les risques environnementaux liés au projet pour le peu de retombées économiques prévues pour la province.

Laisser un commentaire