Santé: Gaétan Barrette déplore les tactiques d’Ottawa

OTTAWA – Le ministre québécois de la Santé, Gaétan Barrette, déplore les manoeuvres déployées en coulisses par Ottawa dans l’objectif apparent de conclure des ententes bilatérales en santé avec certaines provinces.

Au lendemain de l’échec des négociations sur l’entente en matière de santé, des pourparlers seraient en cours avec quelques provinces en vue de conclure des accords bilatéraux, selon ce qu’a affirmé mardi une source gouvernementale fédérale.

Cette tactique de «manipulation» où l’«on fait des accroires à l’un, des accroires à l’autre» n’a rien de bien surprenant, a soutenu le ministre Gaétan Barrette au cours d’une entrevue avec La Presse canadienne.

«Il y a toutes sortes de rumeurs, et ces rumeurs-là, comme par hasard, elles sont propagées par le gouvernement fédéral. On n’est pas surpris», a-t-il lâché à l’autre bout du fil, mardi, en début de soirée.

Ultimement, ce qu’Ottawa cherche à faire, d’après le ministre québécois, c’est tout simplement de «réussir à convaincre des gens d’accepter une diminution du financement des soins de santé au Canada».

Aux dernières nouvelles, les provinces et territoires formaient toujours «un front commun», et leurs représentants étaient toujours ouverts à négocier avec le gouvernement du Canada, a-t-il assuré à l’autre bout du fil.

La source du gouvernement fédéral, qui a requis l’anonymat, a soutenu mardi que le Nouveau-Brunswick et d’«autres provinces» non identifiées cherchaient à parapher une entente bilatérale avec Ottawa.

Car le gouvernement de Justin Trudeau est «déçu» que les provinces et territoires aient refusé l’argent qui avait été mis sur la table et demeure «résolu» à continuer le travail avec ses partenaires, a conclu cette même source.

Le ministre Barrette disait mardi ne pas avoir «d’indications à l’effet que le Nouveau-Brunswick cédait au chant des sirènes». La veille, la ministre néo-brunswickoise des Finances a cependant bel et bien affirmé que la province espérait effectivement un accord avec Ottawa.

«Les pourparlers ont pris fin pour le moment (…) mais nous avons l’intention de voir quelles sont les opportunités pour une entente bilatérale», a déclaré Cathy Rogers sur le plateau de l’émission Power & Politics, lundi.

Du côté de l’Ontario, la première ministre Kathleen Wynne a signalé à La Presse canadienne que la ligne de communication avec le fédéral était toujours ouverte.

Elle a soutenu que des responsables ontariens étaient en contact avec Ottawa pour tenter de s’assurer que le premier ministre Justin Trudeau s’implique personnellement dans le dossier.

«Cette conversation doit avoir lieu», a-t-elle dit en entrevue téléphonique.

Le ministre Barrette a abondé dans le même sens. «Si le fédéral entend raison, nous allons revenir à la table de négociations instantanément. On ne considère pas, nous, qu’on a cessé cette négociation», a-t-il plaidé.

Un porte-parole du premier ministre Trudeau a indiqué mardi que ce dernier ne prévoyait pas rencontrer ses vis-à-vis provinciaux et territoriaux pour discuter de santé.

Le gouvernement fédéral a retiré lundi l’offre bonifiée qu’il avait soumise aux provinces, incapable d’en arriver à un terrain d’entente.

La proposition prévoyait une hausse des transferts en santé de 3,5 pour cent par année et une enveloppe de 11,5 milliards $ sur 10 ans pour les soins à domicile et la santé mentale.

La dernière offre déposée par les provinces et territoires comprenait plutôt une augmentation des transferts fédéraux de 5,2 pour cent.

On ignore toujours comment les 3 milliards $ sur quatre ans pour les soins à domicile que les libéraux avaient promis de verser «immédiatement» dans leur plateforme électorale seront déployés. Cette somme n’a toujours pas été versée.

«Ils l’ont dit, dit, dit, redit (pendant la campagne électorale). Il n’y a pas un Canadien qui ne l’a pas entendue, celle-là. Alors il est où, le 3 milliards?», a lancé le ministre Gaétan Barrette.

«Ils n’ont pas besoin d’une entente pour faire ça, ils ont juste à le distribuer», a-t-il tranché.

Les plus populaires