Transport aérien en Abitibi: nouvelle offensive du Bloc québécois

ROUYN-NORANDA, Qc — Les députés du Bloc québécois en Abitibi-Témiscamingue maintiennent la pression pour faire débloquer le dossier du transport aérien dans la région. Bien qu’ils se réjouissent des dernières déclarations du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, les députés Sébastien Lemire (Abitibi-Témiscamingue) et Sylvie Bérubé (Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou) maintiennent que le fédéral se traîne les pieds.

«La pétition de notre collègue Xavier-Barsalou-Duval a récolté 36 000 signatures et le ministre Garneau a fini par exiger d’Air Canada qu’il rembourse les voyageurs qui n’ont pas eu leur service, indique Sébastien Lemire. Il doit cesser d’être le valet d’Air Canada et contribuer à trouver des solutions.»

Des doléances de longue date

Les députés Lemire et Bérubé sont bien au fait que la situation du transport aérien régional stagne en Abitibi. «Chaque fois qu’un joueur se présente, Air Canada coupe ses tarifs pendant quelques semaines, le temps d’étouffer la menace, puis les prix remontent. On appelle cela du dumping.»

Tout cela sans compter les retards et les nombreuses annulations qui laissent parfois les voyageurs en plan, les forçant à trouver d’autres moyens de rentrer chez eux. «À plus de 1000 $ pour un aller-retour, les gens de chez nous ont droit à un service fiable, insiste Sébastien Lemire. Sans compter que l’horaire des vols est loin d’être idéal.»

Les compagnies régionales 

Selon le Bloc québécois, l’avenir du transport aérien régional passe par les compagnies régionales. «Il faut trouver une solution abordable, fiable et pratique pour les voyageurs, estime le député bloquiste. Les horaires doivent répondre aux attentes, et on ne baissera pas pavillon sans garantie formelle que le service sera amélioré.»

Sébastien Lemire est aussi inquiet pour la sécurité de la navigation. Le dossier des services de NAV Canada, qui s’occupe des tours de contrôle des aéroports de Rouyn-Noranda et Val-d’Or, est aussi au cœur des préoccupations du Bloc. «Le service à l’aéroport de Rouyn-Noranda est menacé, rappelle le député. Là aussi, il nous faut des garanties.»

Arrimé sur Québec

Le député d’Abitibi-Témiscamingue est d’avis que le fédéral devrait s’arrimer sur ce qui se passe à Québec, avec le ministre François Bonnardel. «Il n’y a pas beaucoup de communications entre les ministères des Transports, déplore-t-il. L’Union des municipalités du Québec travaille fort dans le dossier, on espère des résultats positifs.»

Le cri à l’aide poussé par Air Canada pendant la pandémie devrait avoir comme condition que le transporteur aérien rembourse ses clients que le Bloc estime floués.

Laisser un commentaire