Travailleurs de la santé: temps supplémentaire à taux double

MONTRÉAL — Les travailleurs de la santé qui acceptent de faire des heures supplémentaires pourront toucher temporairement un taux double de leur salaire plutôt qu’un «taux et demi».

La Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui représente 76 000 infirmières, infirmières auxiliaires et autres professionnelles en soins, a confirmé l’information mercredi.

Québec a dû se résoudre à offrir cette mesure devant le manque d’employés dans le réseau de la santé et le fait que ceux qui restent se disent surchargés de travail et épuisés.

La nouvelle leur a été annoncée mercredi. Les syndicats du secteur de la santé étaient encore réunis, en fin d’après-midi, pour en discuter entre eux et émettre éventuellement une réaction commune.

Cette annonce survient quelques jours après que la FIQ eut justement demandé au gouvernement du Québec des mesures pour retenir les infirmières et les aider à «garder la tête hors de l’eau» en compensant le surcroît de travail auquel elles sont confrontées, en pleine période de vacances et alors qu’une autre vague de la COVID-19 bat son plein, entraînant une hausse des hospitalisations.

Les travailleurs de la santé avaient d’ailleurs perdu leurs primes COVID, à la mi-mai, et avaient protesté en vain. Leurs syndicats avaient prévenu le gouvernement que bien des travailleurs seraient ainsi démotivés et moins enclins à faire des heures supplémentaires.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.