Traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon: la menace de grève est suspendue

MONTRÉAL — La menace de grève à la traverse de Rivière-du-Loup—Saint-Siméon, le 24 juin, est suspendue. Une entente de principe quant au renouvellement de la convention collective est en effet intervenue entre les parties.

Une quarantaine de travailleurs, membres d’une section locale du syndicat des Métallos, seront appelés à se prononcer, jeudi soir, sur cette entente de principe.

Le syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, n’a pas voulu en dévoiler la teneur, préférant en garder la primeur pour ses membres, comme c’est habituellement le cas en pareille circonstance.

Le litige portait principalement sur les salaires et les horaires.

Les travailleurs avaient voté à l’unanimité en faveur d’un mandat de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève illimitée. La grève devait être déclenchée le 24 juin, au début de la saison touristique.

Le syndicat représente des officiers mécaniciens et de navigation, ainsi que d’autres travailleurs affectés au bon fonctionnement de la traverse entre Rivière-du-Loup, dans le Bas-Saint-Laurent, et Saint-Siméon, dans Charlevoix.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.