Trois autres accusations de meurtre portées contre un médecin québécois en Ontario

Un médecin québécois accusé relativement à la mort d’un patient en Ontario fait maintenant face à trois autres accusations de meurtre au premier degré.

La Police provinciale de l’Ontario affirme que les nouvelles accusations portées contre le Dr Brian Nadler sont liées aux décès de Claire Brière, 80 ans, de Lorraine Lalande, 79 ans, et de Judith Lungulescu, 93 ans.

La police a refusé de fournir plus de détails, y compris quand et où les trois personnes sont mortes, citant l’enquête en cours.

Brian Nadler a été initialement accusé de meurtre au premier degré en mars 2021 relativement à la mort d’Albert Poidinger, 89 ans, à l’hôpital général de Hawkesbury.

La police déclarait à ce moment qu’elle enquêtait sur le médecin en lien avec plusieurs autres décès à l’hôpital.

Brian Nadler a été libéré sous caution en juillet de l’année dernière et arrêté mercredi pour de nouvelles accusations.

Les avocats de Brian Nadler ont indiqué qu’il avait été libéré mercredi après-midi en vertu des mêmes conditions qu’auparavant, notamment qu’il doit rester au Canada, résider à une adresse approuvée et informer la police de tout changement d’adresse.

Il lui est également interdit d’exercer la médecine et de communiquer avec les employés, les patients et les proches des patients de l’hôpital de Hawkesbury.

Dans une déclaration envoyée par courriel, les avocats Brian Greenspan, David Humphrey et Naomi Lutes ont affirmé qu’ils mettraient en place une défense vigoureuse contre les allégations.

«Les quatre patients sont décédés de la COVID-19 et le Dr Nadler a fourni d’excellents soins palliatifs. Lorsque les faits seront pleinement présentés, nous sommes convaincus qu’il sera disculpé», indique la déclaration.

L’affaire devrait revenir devant le tribunal le 7 septembre.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.