Trois méthodes de désinfection des masques N95 font leurs preuves

MONTRÉAL — Des chercheurs ont découvert au moins trois méthodes qui permettent de désinfecter et de réutiliser les masques N95 dont les travailleurs de la santé ont besoin pour combattre le coronavirus.

La première, par vaporisation de peroxyde d’hydrogène, est possiblement la plus connue. Des expériences menées par les National Institutes of Health des États-Unis ont déterminé que cela permettait de désinfecter un masque en seulement dix minutes.

Les deux autres méthodes, avec une chaleur sèche de 70 degrés Celsius et avec des rayons UV, nécessitaient environ une heure.

Les masques décontaminés aux rayons UV et à l’hydrogène pouvaient être réutilisés trois fois sans perdre de leur efficacité. Les masques décontaminés à la chaleur pouvaient être réutilisés deux fois.

Les chercheurs ont également testé une décontamination à l’éthanol, mais les masques perdaient alors leur efficacité.