Trois morts dans l’écrasement d’un hélicoptère au Nunavut

Un voyage en hélicoptère pour enquêter sur les populations d’ours polaires dans l’Extrême-Arctique s’est terminé tragiquement en fin de semaine dans un accident qui a tué trois personnes.

La GRC a déclaré que l’hélicoptère s’était écrasé sur l’île Griffith, à environ 20 kilomètres au sud-ouest de Resolute Bay, au Nunavut.

Un communiqué de Great Slave Helicopters, de Yellowknife, a déclaré que deux membres d’équipage et un biologiste de la faune étaient à bord et que personne n’avait survécu.

Dans une déclaration, le premier ministre du Nunavut et ministre de l’Environnement, Joe Savikataaq, a affirmé que l’enquête sur les ours polaires dans le détroit de Lancaster était entreprise par son ministère.

«J’ai été bouleversé d’apprendre la nouvelle d’un accident mortel d’hélicoptère près de Resolute Bay la nuit dernière», a déclaré M. Savikataaq lundi.

«C’est particulièrement difficile et personnel… Alors que la GRC s’efforce de déterminer la cause de l’accident, je vous demande de bien vouloir garder les victimes et leurs proches dans vos pensées.»

Il a indiqué que les noms des victimes ne seraient pas divulgués tant que les plus proches parents ne seraient pas informés.

La GRC a déclaré avoir été informée d’un hélicoptère manquant dimanche soir après qu’il n’a pas atterri à l’heure prévue et qu’aucun contact n’a pu être établi avec les personnes à bord.

Aucune information n’a été donnée sur la cause de l’accident ou le point de départ de l’hélicoptère.

La GRC, le Bureau de la sécurité des transports du Canada et le bureau du coroner en chef mènent une enquête. Le comité de sécurité a déclaré qu’il se préparait à déployer une équipe sur le site.

La GRC, le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage établi à Trenton, en Ontario, et les Rangers canadiens sont tous intervenus après l’écrasement. Une équipe de recherche et de sauvetage de trois personnes de Resolute Bay est arrivée tôt lundi et a confirmé qu’il n’y avait aucun survivant.

«Nous partageons le chagrin des amis et de la famille des victimes. Nous demandons le respect de la vie privée pour eux et pour l’entreprise alors que nous traversons ces temps difficiles», a déclaré Great Slave Helicopters dans son communiqué.

L’entreprise a indiqué que le site de l’accident et les environs avaient été sécurisés pour les enquêteurs.

___

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses de Facebook et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire