Trois-Rivières: la rue Roger-Garceau évincée à la faveur de la rue Awacak

TROIS-RIVIÈRES, Qc — Les autorités municipales de Trois-Rivières ont annoncé mardi le changement de nom d’une rue nommée en hommage à Roger Garceau. Elle porte désormais le nom de rue Awacak.

Roger Garceau, qui est mort en 2005, a été membre de la communauté des Frères des écoles chrétiennes.

La Commission de toponymie du Québec signale qu’il s’était dévoué pendant de nombreuses années pour des causes humanitaires, particulièrement dans des camps de réfugiés palestiniens au Liban, ainsi qu’en Thaïlande et au Congo. Il aurait aussi participé à l’ouverture de plus de 60 dispensaires, d’un hôpital et de cliniques pour lépreux.

Cependant, Le Nouvelliste rappelle que Roger Garceau a fait l’objet d’allégations de crimes sexuels à l’endroit de plusieurs enfants de la communauté atikamekw de Manawan située à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Trois-Rivières.

C’est le conseil municipal qui attribue le nom des rues, des parcs et des lieux publics de Trois-Rivières. Le comité de toponymie de la ville a été saisi il y a quelques mois des allégations impliquant Roger Garceau. 

Le nom Awacak a été choisi par les membres de la communauté de Manawan; il signifie «petit être de lumière».

Sur le site web de la Ville de Trois-Rivières, le nom de Roger Garceau a déjà été évincé du répertoire des toponymes.

La rue Awacak, perpendiculaire au boulevard des Forges, est située dans le nord-ouest de la ville, tout près du Club de golf Ki-8-Eb.