Trous noirs: trois physiciens remportent le prix Nobel de physique

STOCKHOLM — Trois physiciens ont remporté mardi le prix Nobel de physique de cette année pour leurs découvertes liées aux trous noirs.

L’Académie royale des sciences de Suède a déclaré que le Britannique Roger Penrose recevra la moitié du prix «pour la découverte que la formation des trous noirs est une prédiction robuste de la théorie générale de la relativité».

Goran K. Hansson, secrétaire général de l’académie, a déclaré que l’Allemand Reinhard Genzel et l’Américaine Andrea Ghez recevront la seconde moitié du prix «pour la découverte d’un objet compact supermassif au centre de notre galaxie».

Il est courant que plusieurs scientifiques ayant travaillé dans des domaines connexes se partagent le prix. Le prix de l’année dernière a été décerné au cosmologiste d’origine canadienne James Peebles pour ses travaux théoriques sur les premiers instants après le Big Bang, et aux astronomes suisses Michel Mayor et Didier Queloz pour avoir découvert une planète en dehors de notre système solaire.

Ce prix prestigieux s’accompagne d’une médaille d’or et d’un prix en argent de 10 millions de couronnes suédoises (plus de 1,1 million de dollars américains), grâce à un legs laissé il y a 124 ans par le créateur du prix, l’inventeur suédois Alfred Nobel. Le montant a été augmenté récemment pour tenir compte de l’inflation.

Lundi, le Comité Nobel a décerné le prix de physiologie et de médecine aux Américains Harvey J. Alter et Charles M. Rice et au scientifique d’origine britannique Michael Houghton pour avoir découvert le virus de l’hépatite C qui ravage le foie.

Les autres prix, qui seront remis cette semaine, récompensent un travail exceptionnel dans les domaines de la chimie, de la littérature, de la paix et de l’économie.

Laisser un commentaire
Les plus populaires