Trudeau a entonné «Bohemian Rhapsody» avec Gregory Charles à Londres samedi soir

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau a laissé de côté quelques instants la pompe royale et le décorum, samedi soir à Londres, pour entonner «Bohemian Rhapsody» autour du piano de Gregory Charles.

M. Trudeau dirigeait depuis vendredi la délégation canadienne à Londres qui devait assister lundi matin aux funérailles d’État de la reine Élisabeth II, décédée le 8 septembre.

Le cabinet du premier ministre a indiqué qu’après le souper samedi soir, M. Trudeau et d’autres membres de la délégation canadienne s’étaient retrouvés dans le hall de l’hôtel pour chanter en chœur autour de Gregory Charles.

Dans un communiqué, le cabinet du premier ministre affirme que lorsque Gregory Charles a commencé à jouer dans le hall de l’hôtel londonien, d’autres personnes, dont M. Trudeau, se sont jointes à lui autour du piano.

Dans une vidéo de 14 secondes publiée sur Twitter, qui a recueilli près d’un million de vues, on voit M. Trudeau, en T-shirt, entonner la célèbre chanson du groupe rock britannique Queen, «Bohemian Rhapsody».

Le cabinet du premier ministre rappelle que M. Trudeau a «participé à diverses activités pour rendre hommage» à la souveraine au cours des 10 derniers jours, et que toute la délégation canadienne a participé aux funérailles d’État lundi à Londres.

La délégation canadienne comprenait également les anciens gouverneurs généraux Michaëlle Jean et David Johnston, ainsi que les anciens premiers ministres Kim Campbell, Jean Chrétien, Paul Martin et Stephen Harper. On ne sait pas quels membres de cette délégation ont pris part à la chorale impromptue de samedi soir.

Dans une entrevue à la radio de Radio-Canada, lundi matin, Gregory Charles a expliqué qu’au milieu d’un horaire extrêmement chargé, la délégation canadienne avait eu «un petit moment d’agrément un peu improvisé, samedi soir».

Lorsqu’il a aperçu le piano dans le hall de l’hôtel, «ce qui aurait pu être cinq minutes est peut-être devenu un peu deux heures de Canadiens qui chantent ensemble», a raconté Gregory Charles, lundi, à l’émission de Patrick Masbourian.

«Mon père aurait été très fier de ça, parce que des funérailles, c’est pas juste de l’austérité, c’est pas juste de la réflexion intérieure: c’est aussi la célébration d’une vie, et la célébration de nos vies.»

Le musicien est membre de l’Ordre du Canada, une distinction honorifique attribuée par la gouverneure générale, la représentante de la reine au Canada.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.