Trudeau annonce 542 M$ pour des services autochtones à l’enfance et à la famille

OTTAWA — Le gouvernement fédéral versera une aide de 542 millions $ aux groupes autochtones pour la mise en place leurs propres systèmes de services à l’enfance et à la famille, a annoncé vendredi le premier ministre Justin Trudeau.

Le gouvernement fédéral avait déjà promis de transférer le contrôle des services à l’enfance et à la famille aux organes directeurs autochtones afin qu’ils n’aient pas besoin de compter sur des intervenants extérieurs pour protéger les enfants des communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis.

En 2019, le Parlement a adopté une loi pour réformer le système, exigeant que les enfants des réserves aient accès à des services égaux à ceux qui vivent hors des réserves. La loi reconnaît également que le droit constitutionnel des peuples autochtones à l’autonomie gouvernementale comprend le droit de gérer leurs propres instances de services à l’enfance.

«Nous tenons notre promesse de leur apporter le soutien dont ils ont besoin pour garder les enfants au sein de leur famille et de leur communauté, afin qu’ils puissent grandir entourés de la force de leur culture et réaliser leur plein potentiel», a déclaré M. Trudeau.

Les agences de protection de l’enfance ont souvent retiré les enfants autochtones non seulement de la famille immédiate, mais entièrement de leurs communautés lorsque les travailleurs décidaient que les enfants n’étaient pas en sécurité – souvent parce que le manque de financement leur laissait peu d’autres options.

Cette situation brise les familles et nuit aux liens des enfants avec leur patrimoine. Les chiffres du recensement fédéral indiquent que les enfants autochtones représentent plus de la moitié des enfants placés en famille d’accueil à travers le pays, bien qu’ils constituent moins de huit pour cent de la population des enfants au Canada.

«Derrière ces chiffres dévastateurs, il y a de vrais enfants, des histoires réelles et terribles», a déclaré vendredi le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, lors d’une conférence de presse distincte.

Ces nouvelles sommes serviront à un éventail de mesures, notamment pour la recherche, des conseils d’experts et des consultations sur la façon dont ces gouvernements autochtones établiront et administreront leurs propres services à l’enfance et à la famille, ainsi que dans l’appui à leurs négociations avec les autorités provinciales et fédérales.

M. Miller a affirmé qu’il s’agissait d’une «étape essentielle pour corriger les erreurs du passé» et qu’elle contribuera à libérer un potentiel qui a été freiné pendant des générations pour les jeunes Autochtones.

M. Trudeau a parlé d’un investissement «dans les communautés autochtones pour les aider à exercer leur pleine compétence sur les services à l’enfance et à la famille».

«Cet investissement s’ajoute aux plus de 3 milliards de dollars que nous avons déjà investis pour offrir un financement prévisible, souple et à long terme visant à assurer la livraison et la modernisation des services à l’enfance et à la famille», a-t-il ajouté.

M. Trudeau a déclaré que son gouvernement continuera «de travailler en partenariat avec les communautés autochtones afin de combler les lacunes existantes et d’avancer sur le chemin de la réconciliation».

Laisser un commentaire