Trudeau annonce une «initiative policière bilatérale» pour la paix en Colombie

OTTAWA — Le président colombien lauréat d’un Nobel de la paix a remercié les Canadiens, lundi, pour leur soutien au processus de paix dans son pays — un soutien qui a été accentué par le premier ministre Justin Trudeau parlant d’une «initiative policière bilatérale» et de la possibilité de l’envoi de Casques bleus canadiens.

Après s’être entretenu avec le président Juan Manuel Santos à Ottawa, M. Trudeau a annoncé que des policiers canadiens fourniront de la formation, un renforcement des capacités et des conseils stratégiques aux Colombiens.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, aurait été mis au fait l’an dernier d’une proposition de l’envoi d’un groupe pouvant aller jusqu’à 10 policiers pour aider les efforts de paix en Colombie, mais on ignorait lundi si le déploiement bilatéral évoqué faisait partie de ce plan.

Le Canada enverra aussi un expert gouvernemental en Colombie pour travailler de concert avec le bureau du haut-commissaire des Nations unies sur les droits de l’homme, a indiqué le premier ministre.

Et M. Trudeau a laissé la porte ouverte à un possible déploiement de Casques bleus en Colombie, présentant la collaboration des policiers comme une initiative distincte.

«Cela ne prendra pas la place de toute annonce future que nous pourrions faire sur les Casques bleus canadiens», a dit M. Trudeau, lorsque questionné par un journaliste colombien.

Juan Manuel Santos s’est vu décerner le Nobel de la paix l’an dernier pour ses efforts visant à mettre fin à la guerre civile d’une cinquantaine d’années en Colombie, mais il a affirmé que le Canada — de même que d’autres pays — avait joué un rôle important dans le maintien de l’élan des discussions de paix.

«Je suis venu ici… pour remercier le premier ministre et les Canadiens pour toute l’aide que nous avons reçue dans ce processus de paix difficile ces dernières années», a-t-il déclaré lors d’une séance photo avec M. Trudeau.

Les plus populaires