Trudeau annonce une subvention de 50 M $… et explique l’informatique quantique

WATERLOO, Ont. – Le gouvernement fédéral versera 50 millions $ sur cinq ans à l’Institut Périmètre de Waterloo, en Ontario, «pour lui permettre de poursuivre ses recherches de calibre mondial en physique théorique».

Dans son budget 2016, le gouvernement libéral avait prévu des sommes supplémentaires pour «faire du Canada un centre de l’innovation mondiale». C’est d’ailleurs le premier ministre Justin Trudeau qui s’était déplacé en personne vendredi, à l’institut, pour annoncer la subvention.

Il a indiqué que cet investissement aidera le centre à poursuivre ses travaux de recherche scientifique, de formation et la portée de l’enseignement dans le domaine de la physique théorique fondamentale, une branche de la physique axée sur la compréhension de la nature de notre univers.

Lors de cette visite, le premier ministre Trudeau, qui a été enseignant dans une autre vie, a su mettre à profit ses talents de pédagogue. Lors du point de presse donné devant un tableau noir couvert de formules mathématiques, un premier journaliste a amorcé sa question, sur le groupe armé État islamique, en disant à la blague: «Je ne vous demanderai pas d’expliquer ce qu’est l’informatique quantique.»

Il n’en fallait pas plus pour que M. Trudeau saisisse l’occasion et résume d’un souffle cette science — et il ne s’est pas trop mal débrouillé, selon ce que le simple journaliste politique peut en juger.

Il faut dire que des chercheurs de l’institut venaient tout juste de lui donner un cours d’informatique quantique 101. L’élève semblait en tout cas avoir suivi la leçon et a su bien résumer la chose par la suite, si l’on se fie aux applaudissements des chercheurs.

«Ne me lancez pas là-dessus, on va y passer la journée, croyez-moi!», a finalement lancé le premier ministre, avant de passer aux questions plus terre-à-terre sur les affaires de l’État.