Trudeau confie à l’ancien ministre Irwin Cotler la lutte contre l’antisémitisme

OTTAWA — Irwin Cotler, ancien député montréalais et ancien ministre fédéral de la Justice, est nommé envoyé spécial pour la préservation de la mémoire de l’Holocauste et la lutte contre l’antisémitisme.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la création de ce nouveau poste, fait sur mesure pour celui qui est le fondateur et président du Centre Raoul-Wallenberg pour les droits de la personne.

Avocat spécialisé en droits de la personne, M. Cotler a conseillé plusieurs prisonniers politiques célèbres, dont Nelson Mandela. Il conseille actuellement Raïf Badawi.

«Soixante-quinze ans après la libération des camps de concentration et d’extermination nazis qui ont révélé toute l’horreur de l’Holocauste, les communautés juives au Canada et à travers le monde font face à une montée de l’antisémitisme», peut-on lire dans le communiqué qui annonce les nouvelles responsabilités de M. Cotler.

«Voilà pourquoi, aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a nommé l’honorable Irwin Cotler au poste d’envoyé spécial», ajoute-t-on.

Ce poste d’envoyé spécial n’est pas rémunéré. M. Cotler pourra toutefois réclamer remboursement des dépenses qu’il engagera pour s’acquitter de ses tâches.

Ces tâches, le communiqué les décrit ainsi: «M. Cotler s’appuiera sur ces connaissances pour diriger la délégation du gouvernement du Canada auprès de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (AIMH). Il agira en collaboration avec d’autres pays membres et avec des partenaires nationaux et internationaux en vue d’appuyer l’éducation, la mémoire et la recherche au sujet de l’Holocauste au Canada et dans le monde.»

«Parce que l’antisémitisme n’a de place ni au Canada ni ailleurs dans le monde», souligne M. Trudeau, dans le même communiqué. 

Laisser un commentaire