Trudeau doit exiger plus de transparence, dit la Commissaire à l’information

OTTAWA — La commissaire à l’information du Canada demande au premier ministre Justin Trudeau de passer le message aux agences fédérales de tout faire pour être les plus transparentes et redevables possible malgré toutes les complications causées par la pandémie de la COVID-19.

En entrevue mardi, la commissaire Caroline Maynard a déclaré qu’une directive politique — de Justin Trudeau et du président du Conseil du Trésor Jean-Yves Duclos — est nécessaire pour s’assurer que les fonctionnaires documentent adéquatement tous les processus décisionnels effectués durant la pandémie.

Caroline Maynard dit s’inquiéter que le télétravail et les réunions virtuelles ne mènent à un laisser-aller de la documentation des démarches du gouvernement fédéral dans tout ce qui concerne la crise actuelle.

«Je crois qu’ils ont simplement besoin de se faire rappeler que ces responsabilités ne disparaissent pas parce qu’on travaille de la maison», a-t-elle mentionné.

La commissaire affirme avoir fait part de sa demande lors d’une conversation téléphonique avec le ministre Jean-Yves Duclos, mardi. Elle souhaite également voir plus de transmission d’information proactive de la part d’Ottawa sur ses efforts en lien avec la pandémie.

La Loi sur l’accès à l’information permet à toute personne de réclamer un large éventail de documents publics fédéraux moyennant des frais de base de cinq dollars, mais le gouvernement plaide que la crise sanitaire nuit à sa capacité de répondre aux demandes.

Caroline Maynard a récemment prédit qu’il faudrait des années pour rattraper tout le retard accumulé sans une intervention rapide du gouvernement.

«Ils savent quelles informations les gens demandent en ce moment — tout le monde veut savoir ce qui se passe dans la gestion de la crise de la COVID-19», fait remarquer la commissaire.

«Alors pourquoi attendre les demandes d’accès? Ils n’ont qu’à fournir l’information. Tout se trouve dans les notes d’information et les messages qui circulent au sein du gouvernement», poursuit-elle.

Caroline Maynard trouve «ridicule» que des agences fédérales continuent de travailler avec des documents en papier dans le traitement des demandes d’accès à l’information. Une contrainte qui complique encore plus les choses en mode télétravail.

Elle demande que les fonctionnaires responsables des demandes d’accès à l’information puissent faire leur travail de la maison et répondre électroniquement aux requêtes.

Il s’agit de «trouver des manières créatives de respecter ses obligations», résume-t-elle.

À ce sujet, la commissaire croit avoir trouvé une oreille attentive auprès du ministre Jean-Yves Duclos.

Le bureau de ce dernier a transmis une réaction, mardi, disant demander aux institutions de faire tout ce qui est possible dans les circonstances pour répondre aux requêtes.

Les plus populaires