Trudeau nomme un troisième conseiller à la sécurité nationale en autant d’années

OTTAWA — Un fonctionnaire expérimenté dont la carrière sur plusieurs décennies s’est notamment attardée à la défense et aux affaires étrangères sera le troisième conseiller à la sécurité nationale du premier ministre Justin Trudeau en autant d’années.

Vincent Rigby a été nommé pour remplacer l’ancienne conseillère à la sécurité nationale Greta Bossenmaier, qui a annoncé son départ à la retraite en novembre après une carrière de 35 ans dans la fonction publique fédérale.

M. Rigby arrive dans ce nouveau rôle avec une expérience diversifiée qui comprend des postes au ministère de la Défense nationale, à Sécurité publique Canada, au Bureau du Conseil privé et à Affaires mondiales Canada.

Il a précédemment soutenu la participation du premier ministre à trois sommets du G20, participé à des discussions pour fixer de nouveaux objectifs de développement aux Nations unies, pris part au Conseil de l’Arctique et aidé à gérer la mission en Afghanistan.

La nomination de M. Rigby intervient alors que le gouvernement fédéral est aux prises avec un certain nombre de dossiers délicats en matière de sécurité, notamment les relations tendues avec la Chine à propos de Huawei et de la détention de deux Canadiens, les enjeux liés à l’avion abattu en Iran et les préoccupations persistantes concernant la Russie.

M. Rigby sera la troisième personne à conseiller M. Trudeau sur la sécurité nationale depuis que Daniel Jean a démissionné en mai 2018 à la suite de la controverse entourant le voyage du premier ministre en Inde.

David Morrison, qui conseille M. Trudeau sur la défense et la politique étrangère, agissait comme conseiller intérimaire à la sécurité nationale depuis l’annonce de la retraite de Mme Bossenmaier.

Les plus populaires