Trump a récolté 210 millions $ US, une belle somme… mais moins que Biden

NEW YORK — Le président Donald Trump et son Parti républicain ont récolté 210 millions $ US en août, une somme impressionnante qui est éclipsée par le record de 364,5 millions $ US engrangés par les démocrates et leur candidat, Joe Biden.

La campagne de M. Trump a publié ses chiffres mercredi, plusieurs jours plus tard que d’habitude et près d’une semaine après que la campagne Biden eut dévoilé son total, la somme mensuelle la plus élevée lors d’une campagne présidentielle.

L’équipe de réélection du président a déclaré qu’elle avait rapporté plus d’argent lors de la convention de son parti que les démocrates ne l’avaient fait lors de la leur, et les responsables ont insisté sur le fait qu’ils «disposeront de toutes les ressources dont nous avons besoin» avant novembre.

«Les deux campagnes collectent d’énormes sommes d’argent mais ont des priorités très différentes sur la façon de les dépenser», a déclaré le directeur de campagne de M. Trump, Bill Stepien.

«En plus de la publicité, la campagne du président Trump a investi massivement dans une opération de terrain musclée et une campagne au sol qui mobiliseront nos électeurs, tandis que la campagne Biden mène presque exclusivement une guerre sur les ondes. Nous préférons notre stratégie.»

Mais l’écart notable entre les deux candidats risque d’ébranler encore davantage des républicains déjà inquiétés par l’avantage de M. Biden sur M. Trump dans certains États cruciaux qui pourraient décider de l’élection. Et les chuchotements sur un désavantage financier ont conduit M. Trump lui-même cette semaine à suggérer qu’il pourrait injecter une partie de sa propre fortune dans la course.

Le total de Biden en août témoigne de l’enthousiasme des démocrates pour évincer M. Trump. Le flot de nouvelles contributions est venu de partisans de la base ainsi que de donateurs bien nantis, et devrait atténuer toute préoccupation persistante quant à savoir si les démocrates seront en mesure d’inonder les ondes dans les États clés.

La campagne Trump, pendant ce temps, est confrontée à des questions sur la façon dont elle a pu perdre un énorme avantage financier. Annonçant sa réélection le jour de son investiture en 2017, ce qui lui avait permis de commencer à collecter des fonds tout de suite, M. Trump avait dès le début amassé un énorme trésor de guerre qui, selon ses conseillers, lui conférait un grand avantage face à l’éventuel candidat démocrate.

Les efforts de réélection de M. Trump, y compris le Comité national républicain, ont dépensé plus de 800 millions $ US jusqu’à présent, tandis que M. Biden et les démocrates avaient dépensé environ 414 millions $ US jusqu’en juillet, selon les rapports sur les dépenses de campagne. Mais l’équipe Trump est également disparue des ondes pendant de longues périodes alors que l’élection approche, soulevant des questions quant à savoir si elle manquait d’argent.

Les responsables de la campagne Trump ont lancé un examen des dépenses, y compris celles autorisées par l’ancien directeur de campagne Brad Parscale, rétrogradé cet été. Certaines de ses décisions ont fait sourciller, y compris un blitz de 100 millions $ US plus tôt cette année avant que les électeurs ne prêtent largement attention, bien que ce plan ait été défendu par M. Trump dans un micromessage mardi.

Certaines des dépenses de la campagne ont clairement été conçues en pensant au président, y compris une série d’achats sur des câblodistributeurs uniquement à Washington – un bastion démocrate, mais un marché de la télévision personnellement vu par M. Trump, qui est un consommateur vorace de nouvelles télévisées.

De plus, la campagne a consacré des millions de dollars à une publicité fanfaronne pendant la Série mondiale et à deux publicités le jour du match du Super Bowl, visant à égaler les dépenses de 10 millions $ US de l’ancien candidat démocrate Michael Bloomberg ce jour-là, qui totalisaient plus que la publicité combinée de M. Trump dans le Wisconsin, le Michigan, l’Iowa et le Minnesota.

«Nous avons beaucoup plus d’argent que la dernière fois avant les deux derniers mois (de campagne). Mais si nous avons besoin de plus, je le fournirai», a dit M. Trump mardi.

Les responsables de la campagne, cependant, reconnaissent en privé qu’il est peu probable que M. Trump dépensera une grande partie de son propre argent, ce qu’il a refusé de faire lors des élections générales il y a quatre ans.

En août, alors que la campagne du président organisait un calendrier chargé d’événements, il a augmenté sa récolte de fonds comparativement aux 72 millions $ US récoltés en juillet. La campagne Biden a levé 49 millions $ US en juillet; les responsables démocrates ont attribué le montant impressionnant récolté en août à l’antipathie envers M. Trump, à la sélection de la sénatrice californienne Kamala Harris comme colistière et à une convention qui a mis en valeur l’empathie du candidat.

Jonathan Lemire, The Associated Press


Laisser un commentaire