Trump conteste le résultat dans le Wisconsin

MADISON, Wis. — Le président Donald Trump a demandé mardi à un tribunal du Wisconsin d’invalider plus de 221 000 bulletins de vote dans les deux plus importants comtés démocrates de l’État, une tentative désespérée pour renverser le résultat dans un État que Joe Biden a remporté avec une avance de moins de 21 000 voix.

M. Trump a déposé sa poursuite quelques heures après que le gouverneur démocrate Tony Evers et la présidente de la commission électorale du Wisconsin eurent confirmé lundi que les dix grands électeurs de l’État iraient à M. Biden. M. Trump a demandé à la Cour suprême du Wisconsin de se saisir d’emblée du dossier, plutôt que de commencer par un tribunal inférieur, et qu’elle ordonne à M. Evers de retirer la confirmation.

Le plus haut tribunal de l’État, qui est contrôlé à 4 contre 3 par les conservateurs, étudie deux autres poursuites intentées par des conservateurs pour invalider des votes exprimés lors du scrutin présidentiel.

M. Trump prétend que des milliers de votes déposés dans les comtés de Milwaukee et de Dane étaient illégaux. Les responsables locaux ont réfuté ces allégations pendant le dépouillement judiciaire. M. Trump conteste des procédures qui sont en place depuis des années et qui n’ont jamais été jugées illégales.

M. Trump ne cible aucun vote exprimé dans les comtés conservateurs qu’il a remportés.

La porte-parole de M. Evers, Britt Cudaback, a renvoyé aux commentaires du gouverneur lundi, selon lesquels l’élection a été «sécuritaire, juste et efficace».

«La population du Wisconsin mérite purement et simplement un processus électoral avec une application uniforme de la loi, a dit par voie de communiqué l’avocat de M. Trump au Wisconsin, Jim Troupis. Lors du dépouillement judiciaire dans les comtés de Dane et de Milwaukee, nous savons avec une certitude absolue que des votes illégaux ont influence indument le résultat de l’élection dans l’État.»

Des poursuites similaires intentées par la campagne Trump dans d’autres États chaudement disputés ont échoué.

Un juge de Phoenix doit entendre jeudi la poursuite intentée par la présidente du Parti républicain de l’Arizona, Kelli Ward, qui cherche à faire annuler la victoire de M. Biden dans cet État. Mme Ward conteste essentiellement la validité de certaines signatures sur des bulletins par correspondance.

Les recours judiciaires de M. Trump risquent de manquer de temps. Le Collège électoral doit se rencontrer le 14 décembre et le Congrès doit compter les votes le 6 janvier.

La poursuite de M. Trump au Wisconsin vise des dizaines de milliers de votes par anticipation.

M. Trump cherche entre autres à disqualifier des bulletins par correspondance sur lesquelles des adresses manquantes avaient été ajoutées par des travailleurs électoraux. Ces employés ne faisaient pourtant que respecter les instructions reçues et cette pratique est en vigueur depuis au moins onze élections.

Laisser un commentaire