Trump demande à la Chine d’enquêter sur Joe Biden et son fils

WASHINGTON — Déjà empêtré dans une enquête pour avoir demandé à l’Ukraine d’enquêter sur un de ses principaux rivaux politiques, le président Donald Trump en a rajouté jeudi en demandant à un autre pays de scruter les activités de Joe Biden.

«La Chine devrait ouvrir une enquête concernant les Biden», a dit M. Trump aux journalistes à l’extérieur de la Maison-Blanche. M. Trump a précisé ne pas avoir directement demandé au président chinois Xi Jinping de se pencher sur Joe Biden et son fils Hunter, mais il a déclaré que «c’est certainement une chose à laquelle on devrait commencer à réfléchir».

M. Trump et son avocat personnel, Rudy Giuliani, tentent de soulever des doutes concernant les affaires de Hunter Biden en Chine, en s’appuyant sur les écrits de l’auteur conservateur Peter Schweizer. Aucune preuve ne démontre toutefois que l’ancien président a profité financièrement des relations d’affaires de son fils.

Les demandes de M. Trump au président ukrainien Volodymyr Zelenskiy de trouver des informations compromettantes au sujet de M. Biden, ainsi que les agissements de M. Giuliani, sont au coeur de la plainte déposée par un lanceur d’alerte et de l’enquête pour destitution de la Chambre des représentants.

M. Trump a fait ces commentaires concernant la Chine quand on l’a questionné concernant la guerre commerciale qui s’éternise entre les deux pays et qui matraque les économies des deux puissances.

M. Trump tente d’impliquer les Biden dans le genre de corruption qui plombe depuis longtemps l’Ukraine. Hunter Biden a été membre du conseil d’administration d’une entreprise ukrainienne de gaz naturel au moment où son père dirigeait les relations diplomatiques de l’administration Obama avec Kiev.

Même si cette coïncidence a fait sourciller certains militants anticorruption, rien ne permet de croire à une quelconque malversation de la part des deux hommes.

Les plus populaires