Trump dit avoir invoqué le 5e amendement pour éviter de répondre aux questions

NEW YORK — L’ancien président américain Donald Trump a invoqué la protection du cinquième amendement de la Constitution des États-Unis mercredi, quand il a témoigné sous serment dans le cadre de l’enquête menée par la procureure générale de l’État de New York dans ses activités commerciales.

M. Trump s’est présenté aux bureaux de Letitia James, à Manhattan, un peu avant 9 h. Il a annoncé plus d’une heure plus tard, par voie de communiqué, avoir «refusé de répondre aux questions en vertu des droits et privilèges accordés à tout citoyen en vertu de la Constitution des États-Unis».

«J’ai déjà demandé, ‘Si tu es innocent, pourquoi est-ce que tu invoques le cinquième amendement?’ Eh bien là, je connais la réponse à cette question, peut-on lire dans le communiqué. Quand votre famille, votre compagnie et tous les gens autour de vous font l’objet d’une chasse aux sorcières motivée politiquement, sans fondements, appuyée par les avocats, les procureurs et les fausses nouvelles, tu n’as pas le choix.»

Le cinquième amendement protège les gens de devoir témoigner contre eux-mêmes dans une affaire criminelle. Les réponses de M. Trump mercredi, même si elles étaient posées dans le cadre d’une enquête civile, auraient éventuellement pu être utilisées contre lui dans le cadre d’une enquête criminelle parallèle.

Des experts ont expliqué que les avocats de M. Trump ont possiblement craint que son tempérament bouillant ne le mette dans le pétrin.

Il y a quelques jours, des agents de la police fédérale des États-Unis ont fouillé son domaine de Mar-a-Lago, en Floride, pour vérifier s’il a emporté des documents secrets quand il est parti de la Maison-Blanche.

L’enquête de Mme James tente de déterminer si l’Organisation Trump a trompé les prêteurs et les autorités fiscales au sujet de la valeur réelle d’actifs comme des tours de bureaux et des terrains de golf.

Deux des enfants de M. Trump, Donald fils et Ivanka, ont aussi témoigné au cours des derniers jours, mais on ne sait pas s’ils ont également invoqué le cinquième amendement. Interrogé dans le cadre de la même enquête en 2020, leur frère Eric l’avait fait plus de 500 fois.

Dans des documents présentés à la justice, Mme James affirme que son bureau a découvert des preuves «significatives» que la compagnie de M. Trump a utilisé des stratagèmes «frauduleux ou trompeurs» pour obtenir des prêts, une couverture d’assurance ou des avantages fiscaux.

Mme James indique par exemple que l’Organisation Trump a exagéré la valeur de ses actifs pour impressionner les prêteurs ou diminué la valeur de ses terrains pour payer moins de taxes.

La compagnie aurait aussi triplé la superficie réelle de l’appartement de M. Trump à Manhattan, ajoutant quelque 200 millions $ US à sa valeur.

M. Trump nie les allégations et prétend qu’il est courant, dans le monde de l’immobilier, de constamment chercher les meilleures évaluations de la valeur.

M. Trump a accusé Mme James, qui est Noire, de racisme pour sa détermination à poursuivre son enquête.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.