Trump nie avoir minimisé la menace du coronavirus malgré l’enregistrement audio

PHILADELPHIE — Le président Donald Trump a nié mardi soir avoir minimisé la menace du coronavirus plus tôt cette année, malgré la diffusion d’un enregistrement audio dans lequel il l’admet sans détour.

Le candidat républicain participait à une discussion télévisée avec des électeurs non engagés organisée par le journaliste George Stephanopoulos d’ABC News, deux semaines avant d’affronter son rival démocrate Joe Biden lors du premier débat présidentiel. L’événement, enregistré au National Constitution Center de Philadelphie, a permis à Donald Trump de répondre aux questions d’un public restreint de 21 électeurs pour se conformer aux règles liées à la pandémie. C’était la première fois que M. Trump faisait face aux questions directes des électeurs depuis des mois, une occasion pour le républicain de tester son message avant les débats.

Dans un échange avec une électrice, M. Trump a tenté de contredire ce qu’il a admis au célèbre journaliste Bob Woodward, lorsqu’il lui a dit qu’il avait délibérément minimisé la menace que représentait la COVID-19 pour les Américains plus tôt cette année. Malgré la diffusion d’un enregistrement audio de cette discussion, M. Trump a déclaré à l’électrice: «Oui, eh bien, je ne l’ai pas minimisée. En fait, à bien des égards, je l’ai amplifiée, en termes d’action.»

«Mon action a été très forte», a ajouté M. Trump sur ABC.

Le républicain est inhabituellement silencieux en ce qui concerne sa préparation au premier débat du 29 septembre à Cleveland. Mardi, il a déclaré à Fox News qu’il pensait que son travail quotidien était la meilleure façon de se préparer pour ses trois confrontations prévues avec Joe Biden.

«Eh bien, je me prépare en quelque sorte chaque jour en faisant simplement ce que je fais», a lancé M. Trump. Il a noté qu’il était en Californie lundi et qu’il s’était rendu dans d’autres États auparavant pour montrer qu’il sort plus que son rival.

Dans la même entrevue avec Fox News, M. Trump a tenté de minimiser les attentes concernant la performance de son adversaire démocrate, affirmant que M. Biden avait été «un désastre» et «manifestement incompétent» dans les débats de la course à l’investiture démocrate.

La rhétorique de Donald Trump sur Joe Biden rompt avec la tradition des candidats à la présidence, qui ont généralement tendance à magnifier les capacités de leur adversaire avant les débats dans une tentative de créer des attentes auxquelles leur rival ne pourra pas répondre.

M. Biden aura lui aussi une chance de perfectionner ses compétences en répondant aux questions des électeurs jeudi, lorsqu’il participera à une discussion télévisée animée par CNN.

Laisser un commentaire