Trump organiserait une soirée électorale dans son hôtel de Washington

La taille exacte de la fête envisagée par l’équipe Trump le soir du 3 novembre n’est pas connue. Les mesures de santé publique en vigueur dans le district de Columbia limitent toutefois les rassemblements à 50 personnes.

WASHINGTON — Le président Donald Trump pourrait organiser une fête dans son hôtel de Washington D.C. le soir des élections.

Au cours des derniers jours, la campagne Trump a fait circuler au nom du président des courriels qui offrent à ses bienfaiteurs la chance de «rejoindre l’Équipe Trump pour une soirée électorale dans mon hôtel préféré», à Washington, ce qui veut dire qu’il pourrait suivre le déroulement du scrutin dans cet établissement de luxe.

Le fils du président, Donald Trump fils, a lui aussi invité les bienfaiteurs de son père à réserver leur place.

«Le 3 novembre passera à l’histoire comme la soirée où nous avons remporté QUATRE ANNÉES DE PLUS. Ce sera absolument ÉPOUSTOUFLANT, et la seule chose qui pourrait rendre ça meilleur est VOTRE présence», a dit M. Trump fils dans un envoi.

Pour le président, l’organisation d’une fête dans son propre hôtel le soir des élections serait emblématique d’un homme d’affaires qui a profité de son statut de vedette de la téléréalité et de magnat de l’immobilier pour atteindre le sommet du pouvoir aux États-Unis.

Ses détracteurs y verront un exemple de plus de la manière dont le président a profité de son poste pour s’enrichir personnellement, alors que des leaders étrangers, des partisans conservateurs et des membres de son administration ont fait du hall d’entrée de l’hôtel Trump International, à Washington, la maison-club officieuse de la présidence Trump.

Depuis 2017, le président et le Comité national républicain ont organisé plusieurs événements de financement dans cet hôtel de Washington. L’hôtel est installé dans un édifice historique, le Old Post Office, que la compagnie du président loue au gouvernement fédéral.

Depuis le début de sa présidence, la campagne Trump, le Comité national républicain et leurs comités de financement ont dépensé plus de 7,4 millions $ US dans des propriétés qui font partie de l’empire Trump.

L’hôtel de Washington, à quelques coins de rue de la Maison-Blanche, affiche «complet» depuis plusieurs semaines en vue de la soirée du 3 novembre, tout comme pour quelques jours avant et quelques jours après. Une chambre de base coûte à ce moment 1200 $ US pour une nuit, soit près de trois fois le tarif de 476 $ US par nuit qui était en vigueur lundi.

«Donald Trump a passé toute sa présidence à diriger l’argent des contribuables, de sa campagne, des intérêts spéciaux et des gouvernements étrangers vers les entreprises dont il est toujours propriétaire, a dénoncé Donald Sherman, le patron de l’organisation non-partisane Citizens for Responsibility and Ethics in Washington. D’une certaine manière, le soir des élections représentera le sommet de cette façon de faire.»

La Maison-Blanche a référé les questions concernant les intentions du président le soir des élections à la campagne Trump, qui n’a pas répondu à une demande de commentaires.

La taille exacte de la fête envisagée par l’équipe Trump le soir du 3 novembre n’est pas connue. Les mesures de santé publique en vigueur dans le district de Columbia limitent toutefois les rassemblements à 50 personnes.

Le président a contourné ces règles, qui ne s’appliquent pas aux propriétés fédérales, lors d’événements précédents. Il a accueilli des centaines de personnes sur le terrain de la Maison-Blanche pour une fête du jour de l’indépendance; pour son discours lors de la convention républicaine; puis encore le mois dernier pour l’annonce de la nomination de la juge Amy Coney Barrett à la Cour suprême.

Plusieurs participants, dont M. Trump, ont reçu des diagnostics de COVID-19 après l’événement pour Mme Barrett. Rares étaient ceux qui portaient des masques.

La mairesse du district de Columbia, Muriel Bowser, a dit aux journalistes lundi qu’elle a entendu parler des projets de fête le soir des élections et que son administration en discutera avec l’hôtel.

Mme Bowser a aussi remis en question la sagesse pour M. Trump d’organiser de tels rassemblements au moment où le nombre de nouvelles infections se multiplie aux États-Unis.

Un recours sans précédent au vote par correspondance cette année pourrait retarder l’annonce des résultats du scrutin. On ne sait donc pas à quel point M. Trump sera actif ou présent le soir du 3 novembre.

M. Sherman a rappelé que M. Trump, le jour où il quittera le pouvoir, profitera de la protection du Secret Service pour le reste de ses jours, comme tous les anciens présidents. Chaque fois où M. Trump visitera une de ses propriétés, les contribuables assumeront les frais de sa protection.

«Je suis très confiant que Donald Trump trouvera un moyen de diriger l’argent du gouvernement ou des intérêts spéciaux vers ses hôtels peu importe l’issue du vote de la semaine prochaine», a-t-il dit.

Laisser un commentaire