Trump souligne ses liens personnels avec les attentats du 11 septembre 2001

WASHINGTON — Le président Donald Trump a souligné ses liens personnels avec l’attentat contre le World Trade Center, lundi, lorsqu’il a signé une loi afin de garantir que le fonds d’indemnisation des victimes du 11-Septembre ne soit jamais à court d’argent.

«J’étais là moi aussi, mais je ne me considère pas comme un premier répondant», a-t-il dit.

Le président a fait l’éloge des premiers répondants en les qualifiant de «patriotes altruistes».

«J’ai grandi avec eux alors je peux vous dire que c’est absolument vrai. C’est toujours bon de vraiment connaître son sujet.»

Les nouvelles parues dans la presse après les attentats du 11 septembre 2001 font notamment référence à M. Trump tapant dans les mains de policiers et de bénévoles qui se rendaient sur les lieux de l’effondrement des tours jumelles.

Mais certaines déclarations passées de Donald Trump sur ses souvenirs du 11-Septembre n’ont pas été confirmées, dont celles voulant qu’il aurait envoyé des travailleurs de la construction pour aider aux efforts de secours et qu’il aurait perdu des «centaines» d’amis dans le drame.