Tuerie à Fredericton: des images choquantes présentées au jury

FREDERICTON — Le jury au procès pour meurtre de Matthew Raymond à Fredericton s’est fait présenter des images détaillées et parfois choquantes des lieux du crime, mardi.

Matthew Raymond fait face à quatre chefs d’accusation de meurtre au premier degré pour la mort des policiers Robb Costello et Sara Burns ainsi que des civils Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright, le 10 août 2018, dans le stationnement d’un immeuble de logements de la capitale du Nouveau-Brunswick.

M. Robichaud et Mme Wright ont été abattus alors qu’ils chargeaient leur voiture en vue d’un voyage, tandis que les deux agents ont été tués lorsqu’ils sont intervenus sur les lieux.

Le caporal de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) Chris Kean, l’agent médico-légal principal, a déclaré au tribunal qu’il avait pris des photos détaillant la scène et les preuves recueillies.

Certains membres de la famille des victimes se trouvaient dans la salle d’audience et la Couronne les a avertis lors du témoignage du matin que certaines des photos pouvaient être dérangeantes.

Un certain nombre de photos montraient les corps de MM. Robichaud et Costello sur le trottoir, près d’une voiture Ford Fiesta, et celui de Mme Wright sur le siège passager du véhicule.

Le caporal Kean a aussi présenté des images de trous de balle, de la voiture endommagée et du trottoir, où d’autres balles avaient frappé.

Des dizaines d’impacts de balles

Plus tôt, un autre agent médico-légal de la GRC, le caporal Francis Coutu, a projeté des images de balles qui ont endommagé des fenêtres et des murs de l’immeuble de logements.

Il a détaillé des dizaines d’impacts de balles à la fois à l’extérieur et à l’intérieur des quatre bâtiments du complexe résidentiel, dont l’appartement numéro cinq dans le bâtiment A et le numéro neuf, dans le bâtiment B.

La défense a reconnu que M. Raymond avait tué les victimes, mais a plaidé qu’il ne devrait pas être déclaré criminellement responsable en raison d’un trouble mental.

Mardi après-midi, le caporal Kean a présenté une vidéo et des photos qu’il a prises à l’intérieur de l’appartement de l’accusé, le C-11.

Dans son salon, on pouvait voir une carabine au sol et un fusil de chasse sur un canapé. Des cartouches de munitions ont été retrouvées dans le salon et dans une salle de rangement.

Il y avait aussi des documents et des papiers dans tout l’appartement, dont certains avec les mots «serpent» et «canular», tandis que d’autres contenaient des calculs mathématiques comportant les nombres 666 et 33-1/3.

Le procès se poursuit mercredi.

Laisser un commentaire
Les plus populaires