Tuerie à Pittsburgh: une foule nombreuse rend hommage aux victimes à Montréal

MONTRÉAL — En présence de plusieurs voitures de police et de gardes de sécurité, des centaines de membres de la communauté juive montréalaise, de politiciens et d’autres citoyens se sont rassemblés, lundi soir, dans une synagogue de la métropole afin de rendre hommage aux 11 personnes tuées durant le week-end dans une synagogue de Pittsburgh.

Le rabbin de la synagogue Beth Israel Beth Aaron, Reuben Joshua Poupko, a regardé la foule entrer dans la principale salle de prière et remplir tous les bancs, même ceux des balcons à l’étage.

Étant originaire de Pittsburgh, M. Poupko a pleuré en affirmant que son père, défunt, avait été rabbin dans cette ville américaine pendant 60 ans.

Faisant allusion à la taille de l’auditoire, il a affirmé que c’était là le témoignage le plus important. M. Poupko a aussi souligné que toutes les communautés étaient représentées et que la communauté juive n’était pas seule avec son deuil et sa douleur.

Brenda Gewurz et son mari, Samuel, étaient assis au balcon donnant sur la salle de prière principale.

«Montréal est une communauté juive très unie et nous soutenons nos communautés à travers le monde», a-t-elle déclaré. «C’est un jour très triste et je pense qu’il est important que nous reconnaissions la tristesse», a-t-elle ajouté. 

Des représentants des gouvernements fédéral, provincial et municipal ont assisté à la cérémonie, qui s’est amorcée à 19 h 30 avec une chanson et la lecture des noms des 11 personnes décédées, samedi, dans le massacre de la synagogue Tree of Life.

Des autopatrouilles étaient alignées dans les rues entourant la synagogue montréalaise, qui avait embauché des gardes de sécurité privés pour fouiller tous les participants avant leur entrée dans le lieu de culte.

Des veillées multiconfessionnelles pour honorer la mémoire des victimes de la tuerie de Pittsburgh avaient aussi été organisées à Toronto et à Edmonton, lundi soir.

À Toronto, la place Mel Lastman était remplie de membres de la communauté juive qui tenaient des bougies pour chanter des chansons traditionnelles, avant de rester un moment en silence.

Parmi les personnes réunies, il y avait 20 membres de la famille de Joyce Fienberg, une femme de 75 ans morte dans la fusillade et qui vivait auparavant à Toronto.

La cousine de Mme Fienberg, Judy Winberg, a formulé une prière devant la foule, ce qui a fait pleurer Rachel Cohen, une femme qui assistait au rassemblement.

«Je ne peux même pas imaginer ce que cette famille ressent depuis la perte d’un être cher à Pittsburgh», a dit Mme Cohen. «Tout ça me fait penser que cela pourrait arriver ici. Nous devons rester forts et nous soutenir mutuellement», a-t-elle ajouté. 

Des rassemblements similaires ont également eu lieu à Ottawa, Halifax et Vancouver, dimanche, alors que d’autres sont prévus à Winnipeg et à Hamilton, en Ontario, mardi.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie