Tuerie en N.-É.: la police ontarienne enquêtera sur les appels au 911 diffusés

HALIFAX — La GRC en Nouvelle-Écosse fait appel à la Police provinciale de l’Ontario pour enquêter sur la diffusion non autorisée d’appels au 911 enregistrés la nuit de la tuerie qui a fait 22 personnes en avril 2020.

Les enregistrements audio de ces appels ne sont normalement pas divulgués au grand public, afin de garantir la confidentialité des appelants à ce service.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé le 2 juin qu’il y aurait une enquête sur les fuites, après la publication en ligne par le «Frank Magazine Atlantic» d’un certain nombre d’enregistrements.

La GRC avait déclaré alors qu’elle avait contacté les familles des victimes pour les informer qu’une enquête serait ouverte afin de déterminer la source de cette fuite.

Vendredi, la police fédérale a annoncé que cette «enquête criminelle indépendante sur la divulgation non autorisée des enregistrements» serait confiée à la Police provinciale de l’Ontario. Cette enquête devra déterminer si des accusations devaient être portées dans cette fuite, indique la GRC.

La police fédérale explique qu’il est important que les Néo-Écossais soient convaincus que leur information sera protégée lorsqu’ils appellent le 911.

Une enquête publique fédérale-provinciale sur la tuerie des 18 et 19 avril 2020 devrait amorcer ses audiences en octobre.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.