Tuerie en Nouvelle-Écosse: le mémorial attirant les badauds sera démantelé

HALIFAX — Quatre mois après qu’un homme armé a tué 22 personnes dans un secteur rural de la Nouvelle-Écosse, les résidents du petit village où la tuerie a commencé ont décidé de démanteler un grand mémorial de fortune à l’extérieur d’une ancienne église.

Le conseiller du secteur de Portapique, Tom Taggart, a déclaré mardi que le sanctuaire improvisé en bordure de route — décoré de fleurs, de cartes, d’affiches et d’animaux en peluche — sera enlevé en fin de semaine.

M. Taggart a indiqué que les habitants en avaient assez des véhicules qui s’arrêtent à l’église et se dirigent ensuite vers Portapique Beach Road, le quartier où le tueur a abattu 13 personnes le 18 avril, avant d’en assassiner neuf autres le lendemain dans plusieurs autres localités.

Selon le politicien municipal, une résidente du quartier a relevé que 187 véhicules étaient passés devant chez elle en un seul soir il y a quelques mois.

Tiffany Ward, à la tête d’un groupe de bénévoles qui envisage de créer un mémorial permanent, a déclaré mardi qu’elle était consciente que la fascination morbide de tant de badauds avait mis à l’épreuve la patience des résidents endeuillés.

Toutefois, Mme Ward a souligné que le démantèlement du mémorial existant était nécessaire parce que les centaines d’objets exposés doivent être entreposés avant l’hiver.

Laisser un commentaire