Tuerie en Nouvelle-Écosse: les avocats préparent les actions collectives

HALIFAX — Un cabinet d’avocats qui représente les familles des victimes de la tuerie d’avril en Nouvelle-Écosse a embauché une firme de détectives privés en vue des deux actions collectives potentielles.

Le cabinet Patterson, de Halifax, a indiqué mercredi que la firme «Martin and Associates Investigations» fournirait une expertise sur les procédures policières, l’analyse des scènes de crime et les questions connexes qui pourraient révéler des preuves à l’appui des actions collectives que les familles souhaitent intenter.

L’une de ces actions collectives viserait la succession du tireur, qui a assassiné 22 personnes les 18 et 19 avril lors d’une cavale meurtrière de 13 heures dans plusieurs municipalités du nord et du centre de la Nouvelle-Écosse. La deuxième action collective, qui viserait cette fois la Gendarmerie royale du Canada et le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, se concentre sur les interventions policières ces jours-là.

Ces deux actions collectives n’ont pas encore obtenu le feu vert des tribunaux pour aller de l’avant.

Le cabinet d’avocats a également annoncé qu’il avait créé une page Facebook pour solliciter des renseignements, des photos ou des vidéos de personnes susceptibles de détenir des informations sur la tuerie.

Le cabinet Patterson représentera également les familles des 22 victimes — sauf trois — dans le cadre de l’enquête publique fédérale-provinciale sur la tragédie, dont la création a été annoncée en juillet.

Laisser un commentaire